Baptême réussi pour Alexander Radulov avec le CH

En plus de montrer ses grandes qualités techniques,... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

En plus de montrer ses grandes qualités techniques, Alexander Radulov a probablement été le travailleur le plus acharné du Canadien du début à la fin de la rencontre et montré de belles pointes de vitesse.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut éviter de gonfler son emballement dans un match entre deux clubs amputés de leurs principaux éléments, mais la nouvelle acquisition du Canadien, Alexander Radulov, a voulu montrer à ses fans montréalais que sa saison à lui commençait dès son premier match préparatoire.

L'ancien attaquant des Predators de Nashville aujourd'hui âgé de 30 ans a obtenu deux points, dont un but, dès la première période, et le Canadien l'a emporté 5-2 aux mains des Capitals de Washington. 

> Le sommaire du match

Les joueurs de quatrième trio Torrey Mitchell, deux fois, et Paul Byron ont aussi marqué, tandis que le défenseur Nathan Beaulieu a amassé quatre points. 

Radulov a outrageusement dominé dans la KHL ces dernières années, mais sa dernière saison complète dans la LNH remontait à 2008, saison où il a marqué 26 buts et amassé 58 points. 

D'où la tiédeur des clubs de la LNH à lui offrir un contrat à long terme. 

Le baptême à Montréal est réussi, Radulov était trop fort pour l'adversaire. En plus de montrer ses grandes qualités techniques, il a probablement été le travailleur le plus acharné de l'équipe du début à la fin de la rencontre et montré de belles pointes de vitesse.

Il lui reste à continuer sur sa lancée contre des défenseurs de premier plan, ce qui, en principe, ne devrait pas constituer problème compte tenu de son talent et de sa production passée.  

Les Capitals avaient laissé de côté les défenseurs John Carlson, Matt Niskanen, Dimitry Orlov et Brooks Orpiks de côté. Seul Karl Alzner défendait le fort. 

La formation à l'attaque était amputée d'Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom, T.J. Oshie, Justin Williams, Tom Wilson et Lars Eller. 

Le Canadien n'ont pas employé la plupart des membres de ses trois premiers trios de l'an dernier, de même que son premier quatuor défensif.      

Carey Price et Shea Weber étaient retenus à Toronto pour le premier match de la finale de la Coupe du monde. 

Malgré tout, la rencontre revêtait une importance particulière pour certains jeunes, en particulier Nathan Beaulieu, peut-être en lutte avec la recrue Mikhail Sergachev pour un poste de défenseur au sein du top quatre. 

Beaulieu a connu un gros match à l'attaque. S'il peut prouver sa fiabilité en défense, il enterrera tous les doutes.

Le trio composé du centre Michael McCarron et des ailiers Charles Hudon et Stefan Matteau avait beaucoup à prouver. 

Les trois jeunes hommes ont connu une première période tranquille avant de voir McCarron obtenir une promotion momentanée au sein du premier trio en début de deuxième à la place d'un Bryan Flynn bien discret.

L'expérience a duré quelques présences à peine et les trois garçons ont poursuivi le match ensemble sans rien transcender.

Le gardien Al Montoya a été solide avant d'accorder un vilain but à Marcus Johansson au milieu de la deuxième. Ce but a coïncidé avec l'entrée en scène, prévue, du jeune Zachary Fucale.

Au chapitre des très bonnes nouvelles, Greg Pateryn a poursuivi sur sa lancée de la fin de saison dernière en obtenant trois aides, tout en apportant beaucoup de stabilité en zone défensive. Il avait obtenu six points à ses 17 derniers matchs le printemps dernier.

Andrew Shaw s'est distingué pour les mauvaises raisons. Il a écopé d'une punition majeure de cinq minutes en fin de deuxième période à la suite d'une mise en échec dangereuse et inutile alors que l'adversaire avait le dos tourné. Shaw a eu le dessus dans un combat au cours duquel il devait payer réparation, et la foule, elle a apprécié... malgré toute la sensibilisation entourant le fléau des commotions cérébrales.

Charles Hudon a remplacé Shaw au sein du trio d'Alex Radulov en troisième période, mais sa chance n'a pas tourné avec eux. Il a finalement obtenu un point avec cinq minutes à faire et une avance de déjà trois buts en effectuant une superbe passe à Torrey Mitchell. Voyons si ça suffira à lui donner l'élan nécessaire pour la suite.

--------------------

Ils ont dit

Michel Therrien: «Les deux joueurs qu'on a été chercher cet été, Radulov et Shaw, il y a une chose qui saute aux yeux: ils sont ici pour jouer au hockey. La mise en échec [de Shaw], je ne l'ai pas vue depuis le banc, mais la ligne est mince. Le plus important, c'est que leur joueur n'a pas été blessé sur le jeu.»

Nathan Beaulieu: «Alexander Radulov a été incroyable. En un seul match, il a trouvé une chimie avec six joueurs. Il est d'une patience incroyable qui me rappelle Patrick Kane par sa façon de ralentir le jeu. (...) J'adore Andrew Shaw. C'est mon joueur favori. C'est seulement un match préparatoire et il joue avec une telle passion. Il a su mettre la foule de 20 000 spectateurs derrière lui à son premier match.»

Greg Pateryn: «C'est la cinquième année que Nathan et moi jouons ensemble dans les rangs professionnels et nous avons une belle chimie. Il me fait des passes directement sur la palette et nous pouvons faire des sorties de zone efficace. C'était un extraordinaire jeu de Radulov sur le but de Nathan. Il provoque des choses. Je ne sais même pas si Nathan savait que Radulov l'avait vu...»

Andrew Shaw: «Je voulais seulement terminer ma mise en échec, je ne voulais pas le blesser. Je ne sais pas si je vais être suspendu, c'est hors de mon contrôle. Je n'étais pas frustré, c'est du hockey, c'est tout.»

Charles Hudon: «Ce n'est pas le match que j'aurais souhaité. Ça a bien commencé en début de première, mais il y a eu des hauts et des bas par la suite. Au moins, j'ai terminé sur une bonne note avec une passe à Torrey Mitchell vers la fin. Je suis plus à l'aise à l'aile gauche où j'ai joué toute ma carrière. À l'aile droite, c'est moins naturel.»

Nathan Beaulieu: «Il faut être patient, j'ai seulement 23 ans. Parfois, les ouvertures viennent plus tard. Ma progression est lente et constante. Je savais que je devais améliorer mon jeu défensif. Je suis prêt à passer à la prochaine étape et à jouer longtemps dans cette Ligue. On va me donner ma chance.»

- Propos recueillis par Mathias Brunet et Richard Labbé

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La LNH va revoir le geste d'Andrew Shaw

    Hockey

    La LNH va revoir le geste d'Andrew Shaw

    Après seulement un match préparatoire avec le Canadien, Andrew Shaw est déjà dans la mire des autorités de la Ligue nationale de hockey. »

  • Max Pacioretty devrait jouer jeudi

    Hockey

    Max Pacioretty devrait jouer jeudi

    Fraîchement revenu du tournoi de la Coupe du monde, Max Pacioretty devrait disputer un premier match préparatoire avec le Canadien jeudi soir. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer