Les Leafs aiment ce qu'ils voient d'Auston Matthews

Auston Matthews a fait tourner les têtes à la... (Photo Ryan Remiorz, PC)

Agrandir

Auston Matthews a fait tourner les têtes à la Coupe du monde de hockey au sein de l'équipe Amérique du Nord.

Photo Ryan Remiorz, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne

Brooks Laich est en terrain connu quand il s'agit d'observer de jeunes vedettes montantes faire leurs débuts dans la LNH.

À l'époque où il était avec les Capitals de Washington, il a été témoin de l'entrée en scène d'Alexander Ovechkin en 2005. Dans l'uniforme des Maple Leafs de Toronto 11 ans plus tard, il est aux premières loges pour les débuts d'Auston Matthews.

L'attaquant de 19 ans, le premier choix au dernier repêchage, a fait tourner les têtes à la Coupe du monde de hockey au sein de l'équipe Amérique du Nord avec ses compagnons de trio Connor McDavid (Oilers) et Mark Scheifele (Jets).

«Ça vous met un grand sourire au visage, a reconnu Laich, un vétéran de 12 saisons, au sujet du fait de regarder un joueur talentueux comme Matthews.

«Je vois beaucoup de petites choses dans son jeu, des habitudes que vous ne voyez pas généralement chez les jeunes joueurs.»

Ça comprend son positionnement, sa façon de se battre pour la rondelle et de décocher son tir.

Le joueur de centre Nazem Kadri des Leafs a également observé Matthews des gradins du Centre Air Canada.

«Il est manifestement doté d'un grand talent, a-t-il noté. Il patine bien, il est grand. Il ne va donc que s'améliorer.

«Évidemment, avec une saison de 82 matchs, ça va être un peu plus difficile mais je pense qu'il est plus que prêt à faire face à la musique.»

Les dirigeants des Leafs aiment déjà ce qu'ils voient.

«Il ne fait aucun doute qu'il est promis à un brillant avenir, a déclaré le directeur général Lou Lamoriello. C'est tout simplement excitant de le voir à l'oeuvre. Mais je pense que le plus excitant, c'est de savoir qu'il nous appartient.»

Laich a toutefois rappelé aux journalistes le questionnant sur Matthews que l'équipe passe en premier.

«Ce n'est pas un sport individuel, a-t-il dit. Ce n'est pas le tennis ou le golf où tout repose sur une seule personne. Auston est un formidable joueur selon ce que j'ai vu. Mais il va y avoir aussi 22 autres bons joueurs dans cette chambre.

«Donc, compte tenu de son jeune âge, il a déjà assez de pression sur lui. Et il s'en met, j'en suis certain, suffisamment lui-même. Vous n'arrivez pas là où il en est déjà sans que ce soit le cas. Nous n'avons donc pas besoin d'en ajouter plus. Nous voulons faire de lui un membre de l'équipe, nous voulons le traiter comme les 22 autres gars.

«Le logo passe en premier, a-t-il ajouté. Je suis certain que Auston sera d'accord avec cette affirmation.»

Les Leafs ont amorcé leur camp d'entraînement à Halifax, vendredi. Matthews, dont l'équipe Amérique du Nord a été éliminée à la suite de la victoire de la Russie jeudi, et les sept autres joueurs des Leafs impliqués à la Coupe du monde rejoindront l'équipe torontoise aussitôt leur tournoi complété.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer