Plus de peur que de mal pour Mikhail Sergachev

Mikhail Sergachev, choix de premier tour du Canadien... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Mikhail Sergachev, choix de premier tour du Canadien en juin dernier, n'a pas terminé la rencontre. Il a été victime d'une mise en échec sournoise en deuxième période.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a conclu son tournoi des recrues, hier à London, en Ontario, de la pire manière qui soit : avec une défaite... et une blessure à un joueur d'importance.

Ce joueur est Mikhail Sergachev, qui a dû quitter la patinoire lors de la deuxième période, après avoir encaissé une mise en échec douteuse de la part de Vince Dunn, de l'équipe des espoirs des Sénateurs d'Ottawa, qui ont gagné la rencontre par un pointage de 6-3.

Heureusement pour le Canadien, l'état de santé de Sergachev n'est pas source d'inquiétude, selon Martin Lapointe, directeur du développement des joueurs, qui a agi à titre d'entraîneur des recrues de la formation montréalaise en fin de semaine.

« Mikhail a été examiné par les médecins sur place, et on a décidé de le sortir du match par mesure préventive avant tout, a-t-il expliqué en entrevue téléphonique. Ça ne semble pas sérieux pour le moment. »

Lapointe affirme qu'il n'a pas bien vu le geste de Dunn depuis le banc montréalais. « J'ai juste pu voir la fin du jeu, ça avait l'air d'une mise en échec alors que notre joueur n'avait plus la rondelle, mais je n'ai pas vu le jeu en entier », a-t-il fait savoir.

Scherbak et McCarron

Sergachev, premier choix du Canadien au dernier repêchage, avait eu le temps de récolter deux mentions d'aide lors du match d'hier avant de déclarer forfait.

« Il a disputé deux matchs sur trois lors de ce tournoi, et je l'ai trouvé un peu nerveux lors du premier match, un peu hésitant avec la rondelle, a ajouté Lapointe. Mais [hier], il a joué un superbe match, j'ai beaucoup aimé son jeu. On verra ce qui va se passer ensuite dans son cas. Il va aller au camp du Canadien cette semaine et il va avoir une chance de se faire valoir comme tous les autres jeunes de l'organisation. »

« Un défenseur de 18 ans dans la Ligue nationale, c'est sûr que c'est rare. Mais la suite des choses dépend toujours du jeune en question. Si Sergachev arrive au camp du Canadien et qu'il arrache tout, ça va être dur de le retourner dans les rangs juniors. »

En plus de Sergachev, Martin Lapointe estime que Nikita Scherbak et Michael McCarron ont eux aussi bien fait lors du tournoi des recrues, où les espoirs montréalais ont dû se contenter d'une fiche de 1-2 en trois rencontres. McCarron avait récolté deux buts et une mention d'aide lors du premier match du tournoi, vendredi, contre les espoirs des Penguins de Pittsburgh. Scherbak avait récolté un but et deux mentions d'aide lors du même match, une victoire de 8-3. Artturi Lehkonen, un choix du repêchage de 2013, a lui aussi bien paru.

« Je suis satisfait de la performance de nos joueurs dans l'ensemble, a ajouté Lapointe. Scherbak, on peut voir qu'il gagne en confiance et il a pris de la maturité, comme McCarron, qui est arrivé à notre camp des recrues avec 11 livres en moins. Il est plus rapide, et j'ai pu voir en fin de semaine qu'il a de la prestance, qu'il a du leadership dans le vestiaire. »

Le camp des recrues du Canadien se termine mercredi. Ensuite, certains des espoirs de l'organisation, comme Sergachev, Scherbak, McCarron et Lehkonen, seront attendus au camp d'entraînement du Canadien à compter de jeudi à Brossard, le temps des examens médicaux. Tous les joueurs présents au camp du Canadien sauteront sur la glace à compter de vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer