• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Jonathan Huberdeau aime le chemin emprunté par les Panthers 

Jonathan Huberdeau aime le chemin emprunté par les Panthers

Jonathan Huberdeau... (Photo Lynne Sladky, AP)

Agrandir

Jonathan Huberdeau

Photo Lynne Sladky, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Jonathan Huberdeau aime bien la tangente empruntée par les Panthers de la Floride. C'est pourquoi l'ailier gauche natif de Saint-Jérôme n'a pas eu à se faire prier longtemps pour accepter la prolongation de contrat de six ans que lui a présentée le président des opérations hockey de l'équipe, Dale Tallon.

L'entente, paraphée mercredi, rapportera 35,4 millions US à Huberdeau et le liera à la formation de la Floride jusqu'en 2023, année où il pourra profiter de l'autonomie pour la première fois de sa carrière.

La signature de Huberdeau, qui disputera l'an prochain sa cinquième campagne dans la LNH, s'est en quelque sorte voulue la dernière pièce du casse-tête des Panthers, dont tous les membres composant son noyau - Aleksander Barkov, Nick Bjugstad, Aaron Ekblad, Riley Smith, Vincent Trochek, Keith Yandle et Jason Demers - sont maintenant sous contrat au minimum jusqu'en 2021, voire 2025 dans le cas d'Ekblad.

«C'est là que tu vois la confiance des dirigeants envers tous les joueurs qu'ils ont mis sous contrat récemment, a observé Huberdeau au cours d'une téléconférence. Tous les jeunes joueurs de l'équipe sont sous contrat. C'est bon de savoir qu'ils veulent récompenser les gars. Je suis très content de faire partie du lot.»

Pour Huberdeau, qui a obtenu sa meilleure saison avec 20 buts et 59 points en 76 rencontres en 2015-16, c'est signe que l'organisation est prête à franchir un pas de plus dans sa progression.

«C'est excitant. Nous savons tous ce qu'on peut accomplir. Maintenant, nous avons de nouveaux propriétaires et l'approche a changé. Ils ont fait tourner le vent et ils savent ce qu'ils font, a expliqué celui qui a remporté le trophée Calder à l'issue de sa première campagne dans le circuit Bettman. L'an dernier, nous avons connu une très bonne saison, ce qui a surpris tout le monde. On s'en fout: l'important, c'est que nous l'ayons fait. L'an prochain, nous serons en confiance. Nous avons de grandes attentes.

«C'est toujours intéressant de voir une équipe prendre cette direction, a-t-il ajouté. Pour ma part, je voulais signer un contrat de longue durée avec les Panthers. D'un autre côté, il n'y avait rien qui pressait: si je n'avais pas signé de nouveau contrat, j'aurais joué la saison. Eux, ils voulaient me mettre sous contrat à long terme et moi, j'étais heureux de leur offre. Ça a été facile de s'entendre.»

Âgé de 23 ans, Huberdeau a amassé 172 points, dont 58 buts, en 272 rencontres avec les Panthers. Maintenant qu'il a atteint le plateau des 20 buts, Huberdeau vise davantage.

«Je peux marquer 30, 40 buts, a-t-il affirmé. Mais pour y arriver, je devrai lancer un peu plus souvent au filet.»

Le Québécois, qui regagnera la Floride en début de semaine prochaine, a précisé que la pression vient de lui-même, pas de l'organisation.

«En tant que joueur, tu veux apporter le meilleur de toi-même et l'équipe veut que tu lui en donnes pour son argent. Nous n'avons pas parlé d'attentes, mais c'est certain qu'ils s'attendent à beaucoup. De mon côté, je serai prêt. J'ai travaillé fort tout au long de l'été. Je sais qu'à ma cinquième saison, j'aurai un plus grand rôle à jouer au sein de l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer