• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > P.K. Subban à Nashville: «Les émotions s'entrechoquent» 

P.K. Subban à Nashville: «Les émotions s'entrechoquent»

Aux côtés du directeur général des Predators David... (Photo Mark Humphrey, Associated Press)

Agrandir

Aux côtés du directeur général des Predators David Poile (à droite), P.K. Subban a été présenté officiellement aux médias du Tennessee en conférence de presse hier après-midi.

Photo Mark Humphrey, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Heureux de découvrir la ville de la musique country, Subban sera à l'écoute de ses nouveaux entraîneurs.

Fraîchement débarqué à Nashville, P.K. Subban se dit fort enthousiaste à l'idée de relever un nouveau défi chez les Predators et espère qu'il pourra atteindre avec eux l'objectif qui l'anime depuis ses débuts dans la LNH : gagner la coupe Stanley.

Le numéro 76, présenté officiellement aux médias du Tennessee en conférence de presse hier après-midi, souhaite toutefois prendre le temps nécessaire pour s'habituer à sa nouvelle formation au préalable. Il a déjà rencontré quelques-uns de ses coéquipiers, dont Mike Fisher et Ryan Ellis, avec lesquels il avait dîné plus tôt en journée.

Mais surtout, il désire discuter avec ses entraîneurs afin de voir ce que ces derniers ont en tête pour lui en vue de la prochaine saison. Subban a d'ailleurs eu de bons mots au sujet de l'entraîneur-chef Peter Laviolette et de l'entraîneur adjoint Phil Housley.

« Je vais écouter beaucoup, a-t-il prévenu. Je suis sûr qu'ils aimeront certaines choses que j'amène et qu'en d'autres occasions, ils me diront : essaie donc de faire cela. »

«J'ai toujours eu l'esprit ouvert, et en ayant les entraîneurs que j'ai maintenant, on ne se fait pas une faveur si on choisit de ne pas les écouter.»

P.K. Subban

S'agissait-il ici d'une subtile flèche à l'endroit de Michel Therrien, avec lequel les rumeurs de mésentente n'ont jamais cessé de circuler ? Impossible de le dire, bien sûr. Quoi qu'il en soit, Subban est heureux de jouer là où il se sent le bienvenu.

« Je suis très excité par ce nouveau départ et à l'idée d'écrire un nouveau chapitre. Nous ne sommes pas toujours préparés à ça, mais tout est une question d'état d'esprit, et j'étais dans un état d'esprit positif dès le départ. »

« [Le directeur général] David Poile et Peter Laviolette me voyaient comme un joueur qu'ils désiraient vraiment », a-t-il expliqué.

DE JEUNOT À VÉTÉRAN

Si Subban a vu sa carrière prendre naissance à Montréal, il s'amène à Nashville à titre de vétéran. À 27 ans, il sera en effet l'un des arrières les plus âgés à la ligne bleue des Predators. Un statut qu'il accepte avec plaisir.

« Ce sera différent de ne pas avoir de joueur plus âgé à mes côtés, a-t-il admis. Au cours de ma carrière, j'ai pu évoluer avec un Hal Gill ou un Andrei Markov.

« Cela dit, il vient un temps où il faut faire ce pas. De plus, je ne suis pas seul. Nous avons des gars expérimentés, comme Mike Fisher, qui ont joué avec d'autres bons attaquants ou défenseurs. »

Son arrivée chez les Preds vient par le fait même couronner un impressionnant top 4 en défense, complété par Ellis, Roman Josi et Mattias Ekholm. L'idée d'un éventuel duo Josi-Subban en avantage numérique fait déjà saliver plusieurs partisans du club.

« Le jeu évolue de telle sorte que les défenseurs numéro un mobiles et capables de déplacer la rondelle sont difficiles à trouver, a fait valoir Subban. En avoir quatre dans une même équipe, c'est très rare.

« On dirait que Nashville a toujours réussi à produire de bons défenseurs. »

ADAPTATION RAPIDE

Au cours du point de presse, Subban est évidemment revenu sur la transaction monstre qu'il l'a fait passer du Canadien aux Predators en retour de Shea Weber, un joueur que les partisans du Tricolore vont apprécier, selon lui.

« Les dernières semaines ont été fertiles en événements, a-t-il affirmé. Les émotions s'entrechoquent, mais il ne fait aucun doute que je suis excité à l'idée de jouer à Nashville. »

«J'ai toujours été très bien soutenu par les amateurs à Montréal, et même par ceux d'autres villes. C'est toujours agréable lorsque vos fans et ceux d'ailleurs vous démontrent leur amour.»

P.K. Subban
Évidemment, Subban a pris quelques minutes après la... (Photo Mark Humphrey, Associated Press) - image 5.0

Agrandir

Évidemment, Subban a pris quelques minutes après la conférence de presse pour immortaliser sa rencontre avec quelques partisans des Predators.

Photo Mark Humphrey, Associated Press

Chose certaine, le flamboyant hockeyeur n'a pas perdu de temps à se familiariser avec son nouvel environnement. On a pu le constater avec cette désormais célèbre vidéo où on le voit se transformer en Johnny Cash, le temps d'une séance de karaoké.

« Nashville est une ville amusante avec ses gens et son énergie, a-t-il indiqué. Je suis un gars très énergique. Je me lève le matin en essayant d'être meilleur et je sens que les gens d'ici sont aussi comme ça.

« Je me sens à la maison. Je suis très à l'aise. Je n'ai aucun doute que j'arriverai à faire de Nashville ma maison. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer