• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Joueurs autonomes: un agent s'oppose à la période d'interviews 

Joueurs autonomes: un agent s'oppose à la période d'interviews

L'agent J.P. Barry représente les intérêts d'Andrew Ladd... (Photo Candice Ward, archives USA Today)

Agrandir

L'agent J.P. Barry représente les intérêts d'Andrew Ladd (notre photo) et de Loui Eriksson, deux joueurs autonomes potentiels.

Photo Candice Ward, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne

Au moins un agent de joueurs de grande notoriété est d'avis que la période de six jours permettant aux équipes de la Ligue nationale de hockey de contacter les joueurs autonomes avant la date du 1er juillet est une perte de temps.

J.P. Barry, qui représente les intérêts d'Andrew Ladd et de Loui Eriksson, deux joueurs autonomes potentiels, considère que le processus est contre-productif et ressemble davantage à un «concours de beauté temporaire».

Depuis 2013, la LNH a donné la permission aux équipes et aux joueurs autonomes sans compensation d'interagir sans entraves pendant une période de six jours. Il s'agit d'un concept qu'avait proposé l'Association des joueurs de la LNH pour aider les deux clans.

Mais Barry préférerait que ce concept soit aboli parce qu'il s'agit, dit-il, d'une mascarade peu constructive qui ne fait que compliquer le processus.

Jim Nill, le directeur général des Stars de Dallas, est également tiède face au concept, qu'il considère efficace dans certaines circonstances spécifiques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer