Le DG des Canucks écope d'une amende de 50 000 $

Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim... (Photo Darryl Dyck, archives PC)

Agrandir

Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, a candidement parlé de l'intérêt de son club à l'endroit de P.K. Subban et Steven Stamkos.

Photo Darryl Dyck, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Les Canucks de Vancouver paieront pour les propos de leur directeur général, Jim Benning.

L'équipe a écopé d'une amende de 50 000 $ US de la part de la Ligue nationale pour maraudage.

Cette amende leur a été imposée en raison des propos de Benning, qui a candidement parlé de l'intérêt de son club à l'endroit du défenseur du Canadien de Montréal P.K. Subban et du capitaine du Lightning de Tampa Bay, Steven Stamkos. Benning a fait ses déclarations jeudi dernier sur les ondes d'une radio de Vancouver, dans le cadre d'une entrevue accordée en marge du repêchage.

Les équipes n'ont pas le droit de parler de la sorte de joueurs sous contrat avec d'autres clubs de la LNH.

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a déclaré aux journalistes après coup que Benning «avait franchi une ligne» en divulgant la teneur de conversations qu'ils avaient eues au sujet de Subban. Bergevin a été forcé d'aborder le sujet jeudi dernier. Il avait alors insisté pour dire qu'il n'avait pas offert Subban aux autres clubs, mais qu'il ne pouvait pas empêcher ceux-ci de s'enquérir de sa disponibilité.

«J'ai parlé avec Jim et j'accepte ses explications à l'effet qu'il ne voulait pas créer de problèmes avec ses déclarations et qu'il répondra différemment aux questions des médias sur ce sujet à l'avenir», a expliqué le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, par communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer