Expansion: la LNH n'aurait retenu que Las Vegas

L'équipe de Las Vegas deviendrait la 31e équipe... (Archives La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

L'équipe de Las Vegas deviendrait la 31e équipe de la LNH et la première concession d'un sport majeur à s'établir dans la capitale du jeu, qui est en rapide expansion.

Archives La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Greg Beacham
Associated Press

Une personne liée au processus d'expansion de la Ligue nationale de hockey a indiqué à l'Associated Press que seule la candidature de Las Vegas a été retenue, à condition que les promoteurs soient en mesure de payer les frais établis à 500 millions US.

Cette source s'est confiée sous le couvert de l'anonymat puisque rien n'a encore été divulgué par la LNH, dont le Bureau des gouverneurs doit se réunir le 22 juin.

La ville de Québec avait aussi soumis sa candidature.

Une deuxième source, qui a été mise au courant de la décision, a déclaré que «c'est réglé» pour Las Vegas à la suite des recommandations du comité exécutif du circuit Bettman.

La semaine dernière, RDS affirmait aussi que seule Las Vegas avait été retenue.

L'équipe de Las Vegas ne pourra rejoindre la LNH avant la saison 2017-18, au plus tôt.

L'équipe de Las Vegas deviendrait la 31e équipe de la LNH et la première concession d'un sport majeur à s'établir dans la capitale du jeu, qui est en rapide expansion.

«Ce pourrait être un moment charnière pour notre communauté et pour les sports dans le sud du Nevada, a dit Jonas Peterson, qui préside la Las Vegas Global Economic Alliance. Une équipe professionnelle de hockey va non seulement aider notre économie, ça va rehausser notre fierté civique.»

Le commissaire Gary Bettman avait proposé des frais d'expansion de 500 millions $, une importante hausse par rapport aux 80 millions $ versés par les Blue Jackets de Columbus et le Wild du Minnesota quand son circuit est passé à 30 équipes, en 2000.

Cette somme ne devrait pas effrayer l'homme d'affaires Bill Foley, qui préside la candidature de Las Vegas. Selon Foley, son groupe a vendu plus de 13 200 abonnements en vue de l'arrivée d'une concession de la LNH. Un aréna de 20 000 sièges - 17 500 en configuration hockey - a d'ailleurs été construit entièrement à l'aide de fonds privés et a ouvert ses portes en avril.

La région de Las Vegas comptait 2,2 millions d'habitants en 2010, la plus importante des États-Unis sans concession de sport majeur. L'époque où les ligues craignaient la corruption potentielle en raison des nombreux salons de paris et preneurs aux livres de la ville est révolue, rendant Las Vegas très attrayante pour un circuit cherchant à s'établir dans un marché en croissance.

Les Raiders d'Oakland, de la NFL, ont eu des discussions sérieuses avec les autorités de la ville pour y déménager. Leur propriétaire, Mark Davis, a même suggéré que des partenaires et lui pourraient y construire un dome de 1,4 milliard $ - avec l'aide de fonds publics. Mais Foley et la LNH travaillent depuis beaucoup plus longtemps pour y amener le hockey.

La LNH envisage d'élargir ses cadres depuis quelques années déjà et les marchés de Seattle ainsi que la banlieue de Toronto ont exprimé un certain intérêt. Bettman a affirmé qu'il ne craint pas de voir le produit se diluer à la suite de cette expansion.

Québec se voulait également une candidature forte, mais les propriétaires d'équipes de la LNH ont exprimé des inquiétudes en ce qui a trait à la vigueur du dollar canadien et au déséquilibre qui serait accentué si une autre équipe devait être ajoutée à l'Association Est, qui compte déjà 16 clubs contre 14 pour l'Ouest.

La candidature de Québec semblait d'ailleurs battre de l'aile depuis quelques temps. Au début du mois, le président du conseil d'administration de Québecor et ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney, avait répété que le projet ne se concrétiserait pas à court terme et que les citoyens de Québec allaient devoir être patients.

«Je conserve mon enthousiasme, avait-il mentionné quelques instants avant de recevoir un doctorat honorifique de l'Université de Montréal. Mais ce sera peut-être à un autre moment. On va bien sûr continuer à travailler très fort sur ce dossier-là. Et je suis convaincu qu'ultimement, les gens de Québec seront heureux.»

Malgré les ennuis financiers des Coyotes de l'Arizona, qui ont été détenus par la ligue pendant de nombreuses années, la LNH croit toujours que le hockey puisse prospérer dans le Sud-Ouest américain, un marché de hockey non traditionnel.

Las Vegas se trouve en plein coeur du désert de Mojave, mais c'est un marché de hockey en croissance depuis une vingtaine d'années. Le Thunder de Las Vegas, de la Ligue internationale, a attiré d'importantes foules dans les années 1990, alors que le club évoluait au Thomas and Mack Center. Les Wranglers ont remplacé le Thunder en 2014 (évoluant dans la Ligue de la Côte est), à l'Orleans Arena.

Foley n'a pas encore dévoilé le nom qu'il comptait donner à son équipe, mais la candidature est menée par une compagnie appelée Black Knight Sports and Entertainement, le même nom que sa compagnie de services financiers. Foley est un diplômé de l'Académie militaire West Point.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer