• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Trudeau, Bettman et Cournoyer font l'éloge de Gordie Howe 

Trudeau, Bettman et Cournoyer font l'éloge de Gordie Howe

L'ex-capitaine du Canadien, Yvan Cournoyer (à droite), a... (Photo Christinne Muschi, archives Reuters)

Agrandir

L'ex-capitaine du Canadien, Yvan Cournoyer (à droite), a confié qu'il n'oubliera jamais son premier match dans la LNH contre Gordie Howe (à gauche) et les Red Wings de Detroit.

Photo Christinne Muschi, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dean Bennett
La Presse Canadienne

De la Colline du Parlement jusqu'aux prairies de la Saskatchewan, où Gordie Howe a appris son sport, les hommages ont afflué pour saluer celui qui est simplement connu comme M. Hockey.

Le membre du Temple de la renommée s'est éteint à la résidence de son fils Murray à Sylvania, en Ohio, à l'âge de 88 ans.

«M. Hockey nous a quittés paisiblement, sereinement et sans aucun regret», a écrit son fils Murray dans une note à The Associated Press, ajoutant que son père était mort de «vieillesse» et non d'un autre accident vasculaire cérébral comme celui qu'il avait subi en octobre 2014

«Nous célébrons la vie d'un mari, d'un père, d'un grand-père, d'un arrière-grand-père dévoué et un ami de tous», a dit la famille dans un communiqué transmis par les Red Wings de Detroit.

Les drapeaux ont été mis en berne dans sa ville natale de Saskatoon.

À Ottawa, le premier ministre Justin Trudeau a salué Howe comme une source d'inspiration pour plusieurs générations.

Et l'homme qui a marqué le but le plus important de l'histoire du Canada s'est rappelé d'un leader silencieux doté d'un puissant tir et de coudes encore plus redoutables.

«Il était fait pour être un joueur de hockey, a déclaré Paul Henderson en entrevue. Il était fort comme un bÅ"uf. Il était méchant comme un serpent à sonnettes et vous vous teniez à carreau quand vous étiez autour de lui.

«Il avait un très puissant tir. Un gars de la vieille école. C'était Gordie Howe.»

Howe laisse derrière lui un palmarès impressionnant avec 32 saisons de hockey professionnel, ses plus belles années avec les Red Wings de Detroit.

Il occupe encore le deuxième rang de la LNH avec un total de 801 buts, devancé seulement par Wayne Gretzky, celui qui a grandi en admirant Howe et qui portait le no 99 en l'honneur de celui qui portait le no 9 sur son chandail.

La Merveille a déclaré dans un gazouillis que Howe était «le plus grand joueur de hockey de l'histoire» et «l'homme le plus extraordinaire que je connaisse.»

«Je transmets nos pensées et nos prières à la famille Howe et aux millions d'amateurs de hockey qui, comme moi, aimaient Gordie Howe», a ajouté Gretzky.

Henderson a joué en compagnie de Howe dans les années 1960 à Detroit.

«Il n'était pas du genre à élever la voix. Il était assez calme dans la chambre, a déclaré Henderson, devenu célèbre en 1972 quand il a marqué le but victorieux lors du match décisif de la Série du siècle Canada-Russie.

«Il s'assoyait tout simplement là (dans la chambre) et il disait "OK, nous avons un travail à faire", et puis il ramassait son bâton et il lançait "Allons-y les gars et faisons le travail."»

Le principal héritage de Howe demeure son endurance, ayant joué au hockey professionnel à différents niveaux pendant six décennies, en particulier dans la LNH et l'Association mondiale.

Henderson se souvient d'avoir joué contre Howe dans l'AMH, alors qu'il était trentenaire et Howe dans ses 50 ans, et même alors il exigeait le respect.

«C'était la plus grave erreur (des adversaires) de le traiter de vieux débile, s'est-il rappelé. Il l'a fait payer à plusieurs gars.»

Un adversaire redouté

L'ex-capitaine du Canadien de Montréal, Yvan Cournoyer, a confié qu'il n'oubliera jamais son premier match dans la LNH contre Howe et les Red Wings de Detroit.

Alors âgé de 19 ans, Cournoyer était impressionné par M. Hockey. Il a été chanceux ce jour-là parce qu'il n'a pas eu à être opposé à Howe, une tâche qui revenait à son coéquipier Gilles Tremblay.

«Il disait: "Je vais faire de mon mieux, mais c'est difficile", a rappelé Cournoyer.

«Ce n'était pas un joueur salaud, a-t-il ajouté. Il était fort physiquement. Il jouait avec hargne. Il voulait la rondelle. Mais je ne pense pas qu'il était sournois.»

Cournoyer avait le coeur gros en faisant ces commentaires, soulignant que plusieurs des meilleurs joueurs de l'ancien temps sont morts ces dernières années, notamment les anciens Canadiens Jean Beliveau, Elmer Lach, Dickie Moore et Tremblay.

Howe les a tous affrontés.

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a qualifié Howe d'«athlète remarquable», ajoutant que «tous les amateurs de hockey pleurent sa perte.»

«La ténacité de Gordie comme compétiteur sur la glace a été égalée seulement par son humour et son humilité à l'extérieur. Aucun sport n'aurait pu espérer un plus grand et aussi apprécié ambassadeur.»

Le directeur général Ken Holland des Red Wings de Detroit affirme que Gordie Howe a été le plus grand joueur de l'histoire des Red Wings et peut-être le plus grand de l'histoire de la LNH.

«Il a été un attaquant de puissance, un des plus grands joueurs de son temps, avec autant de talent et de ténacité que n'importe qui d'autre», a révélé Holland.

Pour le premier ministre Justin Trudeau, Howe a transcendé le sport.

«Il a constitué le meilleur de ce que les Canadiens aiment penser que nous sommes, mettant en relief à la fois notre sport national et notre identité nationale sur la scène internationale, a-t-il déclaré.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Gordie Howe s'éteint à 88 ans

    Hockey

    Gordie Howe s'éteint à 88 ans

    «Monsieur Hockey» n'est plus. Gordie Howe, qui a hérité de ce surnom en raison de ses innombrables exploits mais aussi de sa durabilité et de son... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer