Penguins: qui de Murray ou Fleury gardera le filet?

La recrue Matt Murray a frappé un mur... (Photo AP)

Agrandir

La recrue Matt Murray a frappé un mur lors du quatrième match de la finale de l'Est, vendredi.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Will Graves
Associated Press
PITTSBURGH

L'entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan, répète depuis quelques semaines que son équipe compte sur plusieurs gardiens pouvant la guider vers les grands honneurs.

On va maintenant découvrir s'il a raison.

La recrue Matt Murray a frappé un mur lors du quatrième match de la finale de l'Est, vendredi. Sullivan a chassé le jeune homme de 21 ans de son filet après qu'il eut concédé quatre buts. Marc-André Fleury a pris la relève, se retrouvant dans le feu de l'action pour une première fois en sept semaines - d'abord en raison d'une commotion cérébrale subie le 31 mars, puis en raison du bon travail de Murray.

Fleury a été parfait contre sept tirs en troisième période, alors que la tentative de remontée des Penguins est arrivée à court dans une défaite de 4-3. Le Lightning a ainsi créé l'égalité 2-2 dans la série et le match no 5 aura lieu dimanche, à Tampa.

Samedi, Sullivan a refusé d'annoncer qui sera son gardien partant. Il soutient ne pas compter sur de mauvaises options. En Murray, les Penguins ont un gardien d'avenir qui est devenu le gardien du présent. En Fleury, les Penguins ont un gardien qui a déjà son nom gravé sur la coupe Stanley et qui a géré l'éclosion de Murray avec classe.

«Marc-André a joué un rôle important pendant toute la saison, a rappelé Sullivan. Il a aidé l'équipe à se retrouver dans la position où elle est présentement. Il s'est blessé au mauvais moment. Mais c'est comme ça. Nous voulons simplement prendre la meilleure décision possible pour pleinement profiter de notre situation.»

Les Penguins devront probablement se passer des services du défenseur Trevor Daley, qui s'est blessé au bas du corps lors d'une collision avec l'attaquant du Lightning Ryan Callahan. Sullivan n'a pas donné de mise à jour de l'état de santé de Daley. S'il n'est pas en mesure de jouer dimanche, Olli Maatta ou Derrick Pouliot pourrait être appelé en relève.

Comme du côté des Penguins, le Lightning ne s'inquiète pas vraiment de savoir qui de Murray ou Fleury défendra le filet des Penguins. Le Lightning se concentre plutôt à appliquer les principes qui ont fait leurs succès lors de leurs deux meilleures périodes de jeu depuis qu'ils ont éliminé les Islanders de New York au deuxième tour.

«Je ne pense pas que ça change quoi que ce soit puisqu'ils comptaient sur un gars sur une lancée, a dit l'entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. (Murray) les a amenés ici. Peu importe qui sera là, il faut envoyer la rondelle derrière lui. Ce sont deux très bons gardiens. Ça ne change pas notre plan de match.»

L'intensité devrait monter à un autre niveau puisque les deux équipes ne sont plus qu'à deux victoires d'une place en finale de la Coupe Stanley. Les Penguins n'ont pas perdu deux matchs de suite depuis janvier et le Lightning connaissait une séquence semblable avant de subir la défaite lors des deuxième et troisième rencontres de la série.

«Nos gars savent quoi faire, a dit Sullivan. Ils savent ce qui fonctionne pour nous. Nous allons sur la patinoire, nous exécutons les bons jeux, nous jouons avec détermination et nous croyons que nous pouvons battre n'importe qui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer