Les Capitals éliminent les Flyers

Les Capitals ont vaincu les Flyers par la marque... (PHOTO DERIK HAMILTON, USA TODAY)

Agrandir

Les Capitals ont vaincu les Flyers par la marque de 1-0 lors du sixième match de leur série de premier tour.

PHOTO DERIK HAMILTON, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dan Gelston
La Presse Canadienne
PHILADELPHIE

Tôt en troisième période, un partisan des Flyers de Philadelphie a brandi une pancarte qui s'adressait aux Capitals de Washington et sur laquelle était écrite une toute petite phrase: «Vous allez vous écrouler».

Mais pas ces Capitals, et surtout pas contre une formation aussi inerte à l'attaque que les Flyers.

Nicklas Backstrom a trouvé le fond du filet, Braden Holtby a bloqué 26 tirs et les Capitals ont éliminé les Flyers grâce à un gain de 1-0 lors du sixième match de leur série de premier tour, dimanche après-midi.

Les Capitals, champions de la saison régulière, affronteront les Penguins de Pittsburgh, qui ont éliminé les Rangers de New York en cinq matchs samedi après-midi.

«Ce sera une série difficile», a reconnu Alex Ovechkin.

Les Capitals n'ont marqué que deux buts à leurs trois dernières rencontres, et Ovechkin et compagnie devront hausser la cadence s'ils veulent espérer prendre la mesure des Penguins. Mais contre les Flyers, ce fut suffisant.

Ovechkin et Marcus Johansson ont obtenu les passes sur le seul but de la rencontre, qui a mis un terme à une séquence de plus de 106 minutes sans marquer pour les Capitals.

«Belle passe, superbe tir, a résumé le gardien Michal Neuvirth, qui a réalisé 28 arrêts. Je ne pense pas que je pouvais le bloquer.»

Le but de Backstrom a été inscrit à 8:59 de la deuxième période, quatre secondes après la fin d'une pénalité mineure à Ryan White. Quelques minutes plus tôt, les Flyers avaient eux-mêmes laissé filer une occasion en or en avantage numérique.

Backstrom a d'abord été puni pour quatre minutes pour bâton élevé à l'endroit de White, à 4:25, puis Matt Niskanen a été pris en défaut pour avoir accroché cinq secondes plus tard.

Les Flyers ont abordé la rencontre avec une misérable fiche de 1-en-21 en supériorité numérique en séries et pendant deux minutes complètes à cinq contre trois, dimanche, ils n'ont obtenu que deux tirs.

«Nous avons sacrifié nos corps à cinq contre trois, a noté Ovechkin. Nous avons payé le prix et nous avons gagné.»

White a ensuite écopé une pénalité mineure qui est venue mettre fin à leur avantage d'un homme.

«Il aurait fallu que nous marquions un but en avantage numérique», a déploré le capitaine des Flyers, Claude Giroux.

Les spécialistes des Capitals en désavantage numérique méritaient une partie du crédit aussi.

«Nous avons observé plusieurs de leurs supériorités numériques à cinq contre trois, et nous savions exactement ce qu'ils allaient faire, a expliqué le défenseur Karl Alzner. Holtby a réalisé quelques arrêts importants et ce fut le point tournant.»

En guise de récompense, les Capitals peuvent donc poursuivre leur route vers la première conquête de la coupe Stanley de leur histoire.

«Ce groupe est différent. Le passé est un régime différent, a déclaré Holtby. Nous tentons d'écrire notre page d'histoire bien à nous.»

Holtby, qui avait repoussé 19 rondelles en route vers un blanchissage lors du premier match, a fait face à très peu de tirs dangereux lors des deux dernières rencontres. Les Flyers n'ont décoché que 11 rondelles en sa direction vendredi soir, et c'est le total qu'ils présentaient à mi-chemin de la deuxième période. La majorité des tirs qu'il a reçus dimanche venaient de loin, et les Flyers n'ont jamais vraiment testé Holtby.

De son côté, Neuvirth a remplacé l'inefficace Steve Mason après le troisième match, et alors que les Flyers faisaient face à l'élimination. Il a réagi en livrant deux spectaculaires prestations, dont une performance de 44 arrêts lors de la cinquième rencontre, vendredi soir à Washington.

Dimanche, il a repoussé un barrage de tirs, incluant un sur réception de Justin Williams, décoché à bout portant tard en première période. En retraitant vers le vestiaire, Neuvirth a eu droit à une chaleureuse ovation de la part des partisans des Flyers.

L'entraîneur-chef Dave Hakstol l'a retiré de son filet avec 1:30 à jouer à la troisième période, mais même la présence d'un sixième attaquant n'a pas aidé les Flyers.

Si Neuvirth a fait tout ce qu'il pouvait pour prolonger la série, on ne peut en dire autant du premier trio des Flyers. Claude Giroux (67 points) a été limité à une mention d'aide tandis que Wayne Simmonds (60 points) a dû se contenter de deux passes. Et Jakub Voracek n'a inscrit qu'un seul but, après une saison régulière où il en avait marqué seulement 11 en 73 rencontres.

Giroux a assuré qu'il n'était pas blessé.

«Je n'ai pas été assez bon. Nous pensions gagner la série.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer