Les Ducks égalent les chances face aux Predators

Jakob Silfverberg célèbre le but d'Andrew Cogliano en... (Mark Humphrey)

Agrandir

Jakob Silfverberg célèbre le but d'Andrew Cogliano en troisième période, jeudi.

Mark Humphrey

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Teresa M. Walker
La Presse Canadienne
Nashville

Les Ducks d'Anaheim continuaient de flâner au banc des pénalités face aux Predators de Nashville.

Mais grâce à la meilleure unité de désavantage numérique du circuit, ils ont évité d'en subir les conséquences et les Ducks ont maintenant effacé un retard de 0-2 dans la série.

Nate Thompson et Jamie McGinn ont marqué dans un intervalle de moins de deux minutes tard en deuxième période et les Ducks ont défait les Predators 4-1, jeudi, égalant ainsi leur série de premier tour à 2-2.

« Nous jouons avec le feu, a dit l'entraîneur des Ducks Bruce Boudreau. Nous devons nous limiter à deux ou trois punitions mineures par match, sinon ça devient trop exigeant pour les joueurs qui écoulent les punitions comme [Ryan] Getzlaf, [Jakob] Silfverberg, [Corey] Perry et [Andrew] Cogliano. Ils jouent plus que je le voudrais parce qu'ils doivent passer beaucoup de temps à écouler des punitions. »

Getzlaf et Cogliano ont aussi touché la cible pour les Ducks, alors que l'équipe à l'étranger est demeurée invaincue dans cette série au meilleur de sept matchs.

Frederik Andersen a signé une deuxième victoire de suite en effectuant 30 arrêts.

« Ce fut un bel effort d'équipe ce soir, a dit Thompson. Il faut donner crédit à Freddie [Andersen]. Il a tenu le fort pour nous ce soir. »

Mike Fisher a été l'unique buteur des Predators, qui ont gaspillé leur avance de 2-0 dans la série. Les Predators ont été 0-en-6 en avantage numérique et ils sont 1-en-19 dans cette situation depuis le début de la série.

« Nous ne voulons pas nous retrouver continuellement dans cette situation, a dit Getzlaf au sujet des punitions. C'est bien d'être capable de survivre et leur avantage numérique ne fait pas le travail présentement. Je pense que ça démontre la détermination de notre équipe. »

Pekka Rinne a accordé quatre buts sur 25 tirs.

Le match no 5 aura lieu samedi, à Anaheim.

Getzlaf a rapidement donné le ton au match en surprenant Rinne après seulement 62 secondes de jeu.

Les Predators ont toutefois dominé le deuxième vingt et Fisher a trompé la vigilance d'Andersen à 11:26 en profitant d'une passe de Colin Wilson pour décocher un lancer frappé.

À ce moment-là, les Predators avaient un avantage de 12-1 au chapitre des tirs dans l'engagement, mais les Ducks ont trouvé le moyen de renverser la vapeur.

Thompson a donné les devants 2-1 aux Ducks à 17:04 à l'aide d'un tir des poignets, puis McGinn a profité d'un retour sur un tir de Chris Stewart pour creuser l'écart à 18:56.

« Nous devons trouver un meilleur moyen de répondre, a dit l'entraîneur des Predators Peter Laviolette. Même quand nous accordons des buts, nous devons trouver le moyen de retrouver notre rythme, de garder le vent dans les voiles et nous ne l'avons pas fait pendant le reste de la période. Ils ont pu marquer un deuxième but et ça nous a fait très mal. »

Les Ducks ont survécu à deux infériorités numériques en troisième période, aidant Andersen en bloquant des tirs et en inondant l'enclave. Cogliano a ensuite fermé les livres avec 3:08 à faire.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Patrick Kane sauve les Blackhawks

    Hockey

    Patrick Kane sauve les Blackhawks

    Patrick Kane a marqué après 3:07 de jeu en deuxième période supplémentaire et les Blackhawks de Chicago ont évité l'élimination face aux Blues de St.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer