Les Capitals blanchissent les Flyers 2-0

En retraitant au vestiaire après la première période, les joueurs des Capitals... (Photo Geoff Burke, AP)

Agrandir

Photo Geoff Burke, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Washington

En retraitant au vestiaire après la première période, les joueurs des Capitals des Washington n'avaient pas marqué, mais ils avaient le vent dans les voiles. Grâce à leurs unités spéciales.

Parfaits à court d'un homme, les Capitals ont tiré profité d'un but de John Carlson lors d'une supériorité numérique en deuxième période pour défaire les Flyers de Philadelphie 2-0 jeudi soir.

Le deuxième affrontement sera présenté samedi soir dans la capitale des États-Unis.

Les Capitals ont écoulé avec succès les quatre avantages numériques des Flyers, qui ont perdu les services du joueur de centre Sean Couturier, blessé au haut du corps - possiblement l'épaule gauche - en deuxième période à la suite d'une mise en échec d'Alex Ovechkin.

Peu de temps après la fin du match, plusieurs médias ont rapporté que Couturier raterait au moins le reste de la série. Les Flyers n'ont pas confirmé cette information, se limitant à dire que sa situation sera réévaluée vendredi.

« Tout ce que je sais, c'est que nous avons dû nous débrouiller sans lui le reste du match, a déclaré l'entraîneur-chef Dave Hakstol. Je n'en dirai pas davantage. »

Braden Holtby a réalisé 19 arrêts, dont sept pendant qu'un coéquipier se trouvait au banc des pénalités, et il a mérité son troisième blanchissage en carrière en séries éliminatoires.

« Il a été extraordinaire tout au cours de la saison, volant des matchs pour nous, a rappelé Jay Beagle, auteur de l'autre but des Capitals tard en troisième période. Quand vous devez écouler des pénalités, il faut se fier à son gardien. Ce soir, il a de nouveau été exceptionnel. Ces punitions mineures que nous avons écoulées nous ont donné notre rythme. »

Steve Mason a fait repoussé 29 rondelles.

Marcus Johansson a participé aux deux buts des Capitals pendant qu'Ovechkin était tenu en échec.

Holtby et Mason ont offert un spectacle de grande qualité lors d'un match qui s'est transformé en un duel d'unités spéciales. Il s'agissait d'un scénario presque idéal pour les Capitals, qui ont affiché le cinquième meilleur avantage numérique dans la LNH et fait encore mieux à court d'un homme, terminant en deuxième place.

Les spécialistes des désavantages numériques des Capitals ont été testés trois fois en première période, d'abord pendant une punition à Carlson pour avoir accroché, puis lors de pénalités successives à Brooks Orpik. Les Flyers n'ont pu profiter de ces opportunités, en partie à cause de leurs propres bourdes, mais aussi à cause de tirs bloqués par Holtby ou par ses coéquipiers.

« C'a été très important, a affirmé Carlson. Les défenseurs ont bloqué des tirs, notre gardien a effectué des arrêts cruciaux et les gars ont travaillé sans relâche. Ce n'est pas facile de se jeter devant des tirs sur réception. Ils méritent tout le crédit. »

Et lorsque le défenseur des Flyers Brandon Manning a été puni pour avoir tiré la rondelle par-dessus la baie vitrée et dans les gradins, les Capitals en ont rapidement tiré profit.

Seulement 19 secondes après le début de la pénalité, Carlson a décoché un tir qui a touché Chris VandeVelde, qui glissait pour tenter de bloquer la rondelle. Celle-ci s'est ensuite faufilée entre les jambières de Mason pour le premier but du match à 16:21.

« C'est important de gagner les batailles des unités spéciales, et ce soir, les Capitals les ont gagnées », a analysé Hakstol.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer