• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les joueurs des Sénateurs s'attendent à des changements 

Les joueurs des Sénateurs s'attendent à des changements

Mika Zibanejad, Dave Cameron, Jean-Gabriel Pageau et Alex... (Photo Etienne Ranger, archives Le Droit)

Agrandir

Mika Zibanejad, Dave Cameron, Jean-Gabriel Pageau et Alex Chiasson.

Photo Etienne Ranger, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lisa Wallace
La Presse Canadienne
Ottawa

Les Sénateurs d'Ottawa ont déjà un nouveau directeur général et ses joueurs s'attendent à d'autres importants changements.

L'équipe a terminé à 11 points de la dernière place donnant accès aux séries en vertu de sa fiche de 38-35-9 cette saison. Les attentes étaient élevées pour ce groupe à la suite de sa spectaculaire fin de saison de 2014-15. Mais au lieu de progresser, les Sénateurs ont trébuché plus souvent qu'à leur tour cette année.

«Quand vous connaissez une saison comme celle-là, c'est frustrant, surtout quand vous avez un bon groupe de joueurs, a déclaré l'attaquant Mark Stone. Vous voulez gagner ensemble, connaître du succès, mais nous n'avons pas été en mesure d'accomplir cela, alors on sait que des changements seront apportés. C'est comme ça dans ce sport.»

Le premier changement a été annoncé dimanche, quand Bryan Murray a abandonné son poste de directeur général au profit de Pierre Dorion.

Les joueurs n'ont pas manqué de souligner toute l'admiration qu'ils éprouvent à l'endroit de Murray, qui a poursuivi son travail tout en étant aux prises avec un cancer du côlon. Mais ils savent aussi que Dorion dispose d'une vaste expérience.

«C'est très triste pour Bryan. J'ai beaucoup de respect pour cet homme, tout ce qu'il a accompli au cours de sa carrière et ce qu'il a fait pour la mienne, a déclaré le capitaine des Sens, Erik Karlsson. Ils ont longuement réfléchi avant de prendre cette décision, qu'ils jugeaient la meilleure pour l'organisation.»

Le sort de l'entraîneur-chef Dave Cameron et de son personnel d'entraîneur demeure incertain, mais malgré les nombreuses spéculations, les joueurs affirment que son message passait toujours.

«Quelqu'un m'a mentionné qu'il avait été ici six ou sept ans et qu'il en était à son quatrième ou cinquième entraîneur et qu'il croyait que les joueurs devraient recevoir une plus grande part de blâme, a indiqué l'attaquant Bobby Ryan. Je ne veux pas dire que le message de Paul (MacLean) ne passait pas ou que celui de Dave ne passe pas. Je dis plutôt que plus que jamais, la responsabilité revient aux joueurs bien plus qu'à Dave. Je ne crois pas que Dave ait perdu son vestiaire d'aucune façon.»

Si les joueurs n'ont pas fait la sourde oreille au message de Cameron, ils n'étaient sûrement pas sur la même longueur d'onde en ce qui a trait à l'apport des unités spéciales. Les Sénateurs ont terminé au 26e rang du circuit Bettman avec l'avantage numérique et 29e en désavantage. Leurs 38 buts en jeu de puissance constituent le deuxième plus faible total de l'histoire de la franchise.

«Vous évaluez les causes de notre absence en séries et les unités spéciales en sont la principale», a estimé Ryan.

La constance a aussi été un problème tout au long de la campagne. Les Sénateurs ont été incapables de produire plus de deux séries de quatre victoires, en plus d'afficher un dossier de 14-30-7 quand ils ont alloué le premier but. L'adversaire a obtenu plus de tirs au but que les Sens 60 fois cette saison.

«Peu importe ce que vous apportez à l'équipe, vous devez l'apporter soir après soir, a déclaré le vétéran Chris Neil. Nous n'avons pas fait preuve de suffisamment de constance cette saison. Nous avons joué des matchs au cours desquels nous avions l'air d'une grande équipe, puis d'autres au cours desquels nous ne semblions pas appartenir à cette ligue. Vous ne pouvez pas vous permettre ce genre d'écarts.»

En plus de devoir prendre une décision au sujet de son personnel d'entraîneurs, Dorion devra trancher dans le dossier Mike Hoffman. Le patineur de 26 ans, meilleur buteur du club avec 29 réussites, doit devenir joueur autonome avec compensations le 1er juillet. L'an dernier, Hoffman s'est vu octroyer un contrat d'une saison et 2 millions US en arbitrage.

Hoffman souhaite demeurer à Ottawa et aimerait signer un contrat de plusieurs saisons. Il dit ne pas s'en faire avec les négociations.

Les défenseurs Cody Ceci, Patrick Wiercioch et l'ailier droit Alex Chiasson se trouvent aussi dans la même situation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer