P.K. Subban: «On s'entend bien Max et moi»

P.K. Subban... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

P.K. Subban

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Brossard) Le défenseur P.K. Subban était un homme convoité lundi matin, alors que les joueurs du Canadien rencontrent les médias pour dresser le bilan de la dernière saison.

>>> Blogue de Mathias Brunet: ils ont acheté (un peu) la paix...

«Tous les jours, il y a une histoire, qu'elle soit vraie ou manufacturée. C'est comme ça à Montréal. C'est ce qui rend cette ville excitante», a soutenu Subban, avec un large sourire.

«Nous sommes un groupe tissé serré. Personne ne met en doute le leadership dans le vestiaire. Nous sommes tous sur la même longueur d'onde.»

Subban a aussi élaboré sur sa relation avec le capitaine Max Pacioretty.

«On s'entend bien Max et moi. On se côtoie tous les jours et on respecte. Qu'est-ce que je dois faire pour le démontrer? Va-t-il falloir que j'aille l'embrasser? Katia [la femme de Pacioretty] n'aimera sûrement pas ça.»

«Mais une accolade, je peux faire ça», a dit le défenseur avant de passer de la parole aux actes.

Le calin de Subban à Pacioretty

Subban s'est dit à l'aise avec le groupe d'entraîneurs actuel. «Je ne dis pas à Michel comment coacher. Je rentre dans le rang. Si ton patron te critique, tu vas de l'avant et tu continues à faire ton travail. Que je reçoive une tape dans le dos ou des critiques, je continue à faire mon travail. Car ce n'est pas à propos de moi, c'est à propos de l'équipe. Il faut avoir une carapace dans cette industrie.»

Le 76 jure qu'il entretient de bonnes relations avec ses coéquipiers. 

«Si ma personnalité est différente des autres joueurs ici ou ailleurs, je n'y peux rien. Les gens tentent d'imaginer ce que ça donne dans un vestiaire de hockey. Mais on a plusieurs personnalités ici. Markov ne sourit pas et ne fait pas de blagues avec vous, mais ça ne veut pas dire qu'il n'en fait pas dans le vestiaire. Ça me fait rire de voir que la perception des gens n'est pas réelle. Je vais m'ennuyer de côtoyer les joueurs, ce sera un été beaucoup trop long.»

Tomas Plekanec... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Tomas Plekanec

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

Plekanec: «Nous n'avons pas été assez forts mentalement»

«On jouait bien durant les 35 premiers matchs, mais après on n'a pas été assez fort mentalement pour coller les victoires dont on avait besoin», a mentionné Tomas Plekanec.

«Je suis déçu. J'aurais voulu avoir une meilleure saison que ça. Ça a été une saison d'apprentissage pour moi. Ça a été dur mentalement.»

Pour sa part, Brendan Gallagher a démenti toute rumeur de tension entre P.K. Subban et ses coéquipiers.

«Tout le monde respecte P.K. et veut le suivre. C'est un de nos meilleurs joueurs, les gars s'inspirent de lui. Ces rumeurs ne sont pas fondées (There is nothing there).»

‎«Ce qu'on doit faire de mieux l'an prochain, c'est de se montrer plus affamé afin de gagner des matchs», a soutenu Andrei Markov. 

Le vétéran défenseur ne souhaite pas le départ de l'entraîneur-chef Michel Therrien. «Nous avons un bon personnel d'entraîneurs et je ne vois aucune raison pour laquelle Michel Therrien ne reviendrait pas l'an prochain.»

Desharnais croit qu'il a encore sa place

David Desharnais est revenu sur sa place dans l'aligement de l'équipe. «Je pense que je suis encore capable d'aider l'équipe. On l'a vu en début de saison quand tout le monde était dans sa chaise et que tout le monde était en santé. Ça fait longtemps que j'ai perdu le poste de premier centre et je suis à l'aise avec le rôle qu'on m'a donné.»

Le centre reconnait qu'il aurait pu «en donner plus». «Les statistiques parlent beaucoup.»

Championnat du monde

Avant de quitter pour l'été, plusieurs joueurs ont fait savoir qu'ils allaient prendre part aux prochains Championnats du monde de hockey, présentés en Russie au mois de mai.

Mike Condon (États-Unis), Sven Andrighetto (Suisse), Brendan Gallagher (Canada), Tomas Plekanec (République tchèque) et Lars Eller (Danemark), entre autres, y seront pour représenter leur pays. Alex Galchenyuk a été invité par la formation américaine, mais n'y sera pas en raison d'une fracture à un doigt de la main droite, une blessure qui l'a embêté en fin de saison. Subban, lui, a fait savoir qu'il n'a toujours pas obtenu le feu vert des médecins de l'équipe en raison de sa blessure au cou.

Andrei Markov (Russie) et Max Pacioretty (États-Unis) feront également l'impasse sur le tournoi.

Le propriétaire Geoff Molson, le directeur général Marc Bergevin et l'entraîneur Michel Therrien doivent présenter leur bilan à Brossard à 13 h 30. On s'attend à ce que Therrien obtienne un vote de confiance de la part de la direction.

>>> La lettre ouverte de Geoff Molson aux partisans

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer