• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Rangers, dans la course aux séries, seront sans pitié pour le CH 

Les Rangers, dans la course aux séries, seront sans pitié pour le CH

Le Canadien de Montréal fera face à un défi de taille, samedi, lorsqu'il... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le Canadien de Montréal fera face à un défi de taille, samedi, lorsqu'il accueillera les Rangers de New York au Centre Bell. La troupe d'Alain Vigneault est engagée dans une lutte sans merci avec les Penguins de Pittsburgh au classement et ne peut se permettre d'échapper deux points à Montréal.

Sven Andrighetto sera de retour dans la formation montréalaise en remplacement de Lucas Lessio, qui souffre d'une blessure au bas du corps tandis que Mike Brown devrait être à son poste, même s'il n'a pas pris part à l'entraînement matinal.

L'attaquant Stefan Matteau a enfilé l'équipement, samedi, et devrait lui aussi être de la formation. L'attaquant de 22 ans a été frappé solidement au centre de la patinoire par Brendan Smith, des Red Wings de Detroit, jeudi, et était revenu au jeu par la suite.

Les Rangers (42-24-8) occupent le deuxième rang de la section métropolitaine, deux points devant les Penguins. De son côté, le Canadien (34-35-6) occupe le 13e rang dans l'Est avec une récolte de 74 points en 75 rencontres.

Mike Condon aura la tâche de freiner l'attaque des Rangers menée par Mats Zuccarello et Derick Brassard.

L'Américain montre une fiche de 18-22-6 et maintient une moyenne de buts alloués de 2,65. Il s'agira de son premier départ contre la formation new-yorkaise cette saison, lui qui était venu en relève à Carey Price dans une victoire de 5-1, le 25 novembre, au Madison Square Garden.

De l'autre côté, Vigneault fera confiance à Antti Raanta, qui disputera le premier match de sa carrière au Centre Bell. Le gardien finlandais en sera à son 17e départ de la saison et a remporté cinq de ses six derniers depuis le 18 février.

Le gardien partant de la formation, Henrik Lundqvist, sera utilisé dimanche alors que les Rangers accueilleront les Penguins dans un match d'une importance cruciale au classement. La bande de Sidney Crosby a écrasé les Red Wings 7-2, samedi.

McDonagh est de plus en plus à l'aise comme capitaine

Être capitaine d'une équipe dans un marché où le hockey occupe beaucoup de place n'est pas un mandat simple à gérer. Max Pacioretty pourrait sans doute en témoigner, tout comme son compatriote Ryan McDonagh.

Un an avant l'attaquant du Canadien, le défenseur du Minnesota est devenu le 27e capitaine de l'histoire des Rangers de New York. Mais contrairement à ce qui s'est passé à Montréal, où ce sont les coéquipiers de Pacioretty qui l'ont choisi, McDonagh s'est vu confier ce rôle par la direction de l'équipe.

Alors président et directeur général de l'équipe, Glen Sather ne s'était pas attardé à l'âge de McDonagh - il n'avait que 25 ans - ni à l'imposant marché médiatique que représente New York. Sans oublier le fait qu'il succédait à d'anciennes gloires des Rangers, tout particulièrement Mark Messier et Brian Leetch, deux des héros de la dernière conquête de la coupe Stanley des «Blue Shirts» en 1994.

Sather avait notamment expliqué que McDonagh avait mérité le respect de ses coéquipiers à cause de son souci de l'excellence, autant sur la glace qu'à l'extérieur de la patinoire, et qu'il représentait le choix idéal.

Selon des observateurs qui oscillent dans l'environnement de l'équipe, dont le commentateur Sam Rosen, il a fallu un peu de temps à McDonagh à s'acclimater à ce rôle parfois ingrat. Mais aujourd'hui, confie Rosen, il semble beaucoup plus à l'aise et il a acquis le respect de ses coéquipiers.

Presque deux saisons complètes plus tard, Alain Vigneault voit les choses de la même façon.

«Ça va bien. Ça va même très bien, a déclaré l'entraîneur-chef québécois avant la rencontre de samedi. Je dirais qu'il est bien appuyé. Nous avons Rick Nash qui a déjà été capitaine, et il a aussi pu profiter de la présence de Martin St-Louis pendant une saison. Il se sert bien des gens autour de lui et ça ressemble un peu à un comité. Autant Ryan peut encore progresser à titre de défenseur, autant il va continuer à s'améliorer comme personne et capitaine, au fur et à mesure qu'il prend de l'expérience.»

La nomination de McDonagh - repêché en première ronde de l'encan de 2007, tout comme Pacioretty - a été annoncée à la veille du début de la saison 2014-15. Elle avait alors permis aux Rangers de combler une fonction demeurée vacante à la suite de la transaction qui avait envoyé Ryan Callahan au Lightning de Tampa Bay en retour de St-Louis, le 5 mars 2014.

«Après avoir analysé toutes nos options, et compte tenu du fait qu'il avait passé du temps avec des joueurs de la trempe de St-Louis et de Brad Richards, nous pensions qu'il représentait le choix idéal. Il s'agit d'un jeune homme intelligent, qui avait appris, et qui est très respecté de la part de notre groupe», a également déclaré Vigneault.

- Michel Lamarche, La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer