Dion Phaneuf ignore quel accueil il recevra à Toronto

Dion Phaneuf... (PHOTO MARC DESROSIERS, ARCHIVES USA TODAY)

Agrandir

Dion Phaneuf

PHOTO MARC DESROSIERS, ARCHIVES USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lisa Wallace
La Presse Canadienne
OTTAWA

Dion Phaneuf n'a aucune idée de ce qui l'attend au Air Canada Centre, samedi soir.

L'ex-capitaine des Maple Leafs jouera à Toronto pour la première fois depuis la mégatransaction qui l'a fait passer aux Sénateurs d'Ottawa, le 9 février.

« Je ne suis pas certain, pour être bien honnête, a déclaré Phaneuf au sujet de la réaction des partisans des Leafs. Nous verrons samedi soir de quelle façon je serai accueilli. Pour l'instant, toute mon attention est portée sur ce qu'on doit faire pour remettre notre jeu au niveau où il devrait être. »

Phaneuf a disputé plus de 400 matchs avec les Leafs, a été leur capitaine pendant six ans et était impliqué auprès de plusieurs organisations caritatives. Malgré tout, ses nouveaux coéquipiers ne sont pas certains que les partisans torontois lui offriront un accueil chaleureux.

« Je suis certain qu'à chaque fois qu'il touchera à la rondelle, ça provoquera une forte réaction, a indiqué Craig Anderson. Je pense que ça le fera sourire et qu'il appréciera le moment. C'est un sentiment plaisant quand les gens vous prennent en grippe. Ça vous donne une raison de donner le meilleur de vous-même. »

L'addition de Phaneuf a donné de la profondeur et de l'expérience à la ligne bleue des Sénateurs et Zack Smith admet qu'il est bon de savoir qu'ils n'auront plus à lui livrer bataille.

« Je suis convaincu ce sera un peu étrange pour lui de se retrouver dans cet édifice pour une première fois depuis la transaction, a-t-il dit. C'est une importante addition à notre équipe, une présence imposante à la ligne bleue. Je sais pour avoir déjà joué contre lui que vous le savez quand il est sur la patinoire. C'est un gars au style physique. Quand l'adversaire se met à penser à qui se retrouve sur la glace de votre côté, ça ne peut que vous aider. »

Avant les matchs de vendredi, les Sénateurs accusaient sept points de retard sur les Penguins de Pittsburgh, qui occupent le deuxième rang des équipes repêchées, le dernier donnant accès aux séries. C'est pourquoi toute l'attention de Phaneuf est tournée vers les Sens et non vers les partisans des Leafs.

« Nous n'avons pas suffisamment bien joué jeudi [dans un revers de 4-1 contre le lightning de Tampa Bay] et tout ce qui compte, c'est que je suis un Sénateur, comme je l'ai dit quand je me suis fait échangé. Je suis fier d'être un Sénateur et je suis excité de faire partie de ce groupe. Ça n'enlève rien à ce que j'ai fait auparavant, mais toute mon attention est ici. 

« Je pense avoir été très bien traité à Toronto, autant par l'équipe que par les partisans, et je n'ai absolument rien à redire sur cette organisation. Mais je suis un Sénateur maintenant, et il faut aller de l'avant. »

Dave Cameron n'a pas encore identifié son gardien partant, mais il serait surprenant qu'Andrew Hammond n'obtienne pas le départ, puisque Anderson est ennuyé par une blessure au genou.

Anderson a été sur la patinoire pour environ 15 minutes, mais n'a fait face à aucun lancer et n'anticipe pas jouer ce week-end.

« J'ai tenté d'en faire le plus possible [vendredi], a indiqué Anderson. Je peux me mettre en papillon, mais pas encore de façon très dynamique. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer