Suspension de trois matchs pour Leo Komarov

Leo Komarov (47) a frappé Ryan McDonagh avec son coude... (PHOTO NATHAN DENETTE, PC)

Agrandir

Leo Komarov (47) a frappé Ryan McDonagh avec son coude gauche à la fin de la première période du match de jeudi entre les Leafs et les Rangers.

PHOTO NATHAN DENETTE, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
TORONTO

La LNH a suspendu pour trois matchs l'attaquant Leo Komarov des Maple Leafs de Toronto pour avoir frappé à la tête le capitaine Ryan McDonagh des Rangers de New York.

Komarov a frappé McDonagh avec son coude gauche en fin de première période du match de jeudi entre les Leafs et les Rangers.

Le meilleur marqueur des Leafs et le meneur pour les mises en échec a écopé d'une inconduite et il a été expulsé du match pour son geste tandis que McDonagh n'a pas disputé les deux dernières périodes par mesure de précaution.

Il s'agit de la première suspension en carrière pour Komarov.

Cette suspension le soulagera d'une somme de 47 580,66 $ et il pourra revenir au jeu lors du match du 27 février contre le Canadien à Montréal.

Plus tôt dans la journée, Komarov s'était dit désolé pour cette mise en échec illégale.

« J'espère qu'il va bien, a déclaré Komarov quelques instants avant de s'entretenir avec les responsables du département de la sécurité des joueurs de la LNH. Je suis désolé pour mes coéquipiers parce que je les ai laissé tomber - j'ai reçu un cinq minutes pour mon geste - et je suis également vraiment désolé pour Ryan. »

Komarov se classe troisième dans la LNH avec 245 mises en échec cette saison. Il n'avait pas été suspendu jusqu'ici malgré quelques décisions limites et il jure qu'il n'a pas l'intention de changer son style en réaction à sa collision avec McDonagh.

« Je ne cherche à blesser personne, je complète seulement mes mises en échec, a ajouté Komarov. Parfois, ce sont des choses qui arrivent. »

Komarov n'avait pas tenté de contacter McDonagh vendredi après-midi.

L'entraîneur des Leafs Mike Babcock a décrit la situation comme « malheureuse » compte tenu de la blessure possible à McDonagh, qui revenait d'une commotion cérébrale la veille de l'incident avec Komarov. Il a ajouté que Komarov pratique un style robuste et n'a jamais voulu blesser ses rivaux.

« Il n'y avait aucune mauvaise intention ou malveillance dans tout ce qui est arrivé, a dit Babcock. C'était un jeu au cours d'un match, mais la ligue et l'association des joueurs ont une position sur ce genre de situations et elles le doivent. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer