• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Malgré la défaite de mercredi, Michel Therrien a vu de belles choses 

Malgré la défaite de mercredi, Michel Therrien a vu de belles choses

L'entraîneur du Canadien, Michel Therrien... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'entraîneur du Canadien, Michel Therrien

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Avant chaque match au Centre Bell, le département de marketing du Canadien diffuse une vidéo de quelques minutes faisant état de la fierté de porter le chandail tricolore. Cette fierté était plus évidente mercredi soir à Denver face à l'équipe de Patrick Roy qu'elle ne l'avait été 48 heures plus tôt en Arizona, mais le Canadien a tout de même subi un troisième revers d'affilée.

Si dans son point de presse d'après-match, Michel Therrien a fait allusion au jeu de P.K. Subban qui a éventuellement mené au but victorieux de Jarome Iginla, il a aussi relevé de nombreux points positifs.

«J'ai aimé beaucoup de choses ce soir (mercredi). C'est ce que je retiens de ce match. C'est malheureux qu'on ait perdu à la fin, mais il y a beaucoup de choses que j'ai aimées.»

Therrien s'est notamment attardé sur le rendement de Lucas Lessio, qui disputait seulement un deuxième match dans l'uniforme du Canadien, et son premier en 15 jours.

«Il a été très intense, très bon en échec avant. Il a démontré de bonnes choses pour un jeune joueur», a mentionné l'entraîneur-chef du Tricolore.

Therrien a aussi loué le travail de Jacob de la Rose, muté au centre.

«C'était un bon test pour le jeune à cette position. Il a gagné de bonnes mises en jeu. Il se sentait très à l'aise dans ce rôle.»

L'entraîneur-chef du Canadien aurait également pu s'attader sur la performance d'Andrei Markov. Le vétéran russe a marqué le premier but de son équipe, a joué pendant 24 minutes 48 secondes - plus que quiconque au sein de l'équipe - en plus de décocher quatre tirs en direction de Semyon Varlamov.

Et Therrien a eu la main heureuse en réunissant Lars Eller, Max Pacioretty et Sven Andrighetto, en l'absence de David Desharnais. Eller a trouvé le fond du filet, avec l'aide des deux autres, et décoché trois des neuf tirs obtenus par les trois membres du trio.

«J'ai bien aimé l'expérience, a déclaré Eller après le match. Ce fut un peu plus difficile en troisième période, on n'a pas réussi à compléter nos jeux autant que nous l'aurions voulu. Mais en première et deuxième périodes, nous avons réalisé plusieurs choses encourageantes sur lesquelles nous pouvons bâtir», a-t-il renchéri.

Mais malgré toutes ces bonnes notes, le Canadien a fait du surplace au classement de l'Association Est, demeurant en 12e place, six points derrière les Penguins de Pittsburgh.

Et pour plusieurs, ce sera l'allusion de Therrien au «jeu individualiste» de Subban, qu'il n'a pas nommé, qui retiendra le plus l'attention. Ainsi que le fait que Subban n'ait pas été utilisé pendant les deux dernières minutes du match, alors que le Canadien tentait de niveler la marquer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer