Dale Weise attend toujours une offre

Dale Weise fait-il partie des plans du Canadien en... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Dale Weise fait-il partie des plans du Canadien en vue de la prochaine saison?

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Glendale) Les discussions en vue d'un nouveau contrat entre le Canadien et Dale Weise n'ont toujours pas commencé.

L'attaquant de 27 ans, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, n'a toujours pas reçu d'offre de la part de la direction montréalaise, selon ce qu'a appris La Presse.

Pour le moment, il est difficile de savoir si Weise, qui touche un salaire de 1,025 million de dollars cette saison, fait partie des plans du Canadien en vue de la prochaine saison. Le principal intéressé, lui, a déjà fait savoir qu'il aimerait être de retour avec l'équipe.

«Je sais très bien que c'est une grosse année pour moi à cause de mon contrat qui se termine, a-t-il admis hier matin à Glendale, au terme de l'entraînement de l'équipe. Mais je ne m'en fais pas avec ça. Je suis content de ma production cette saison, on n'a qu'à faire un peu le tour de la ligue et comparer mes chiffres avec les chiffres de plusieurs autres joueurs.» 

«Je joue bien, je suis fier de mon jeu. Bien sûr, ça allait mieux en début de saison, mais c'est tout le monde qui avait meilleure allure à ce moment-là.»

Weise a maintenant 12 buts et 10 mentions d'aide au compteur en 52 matchs, et il pourrait surpasser sa meilleure récolte de points en carrière - il avait conclu la saison dernière avec 29 points. Mais il a, comme plusieurs de ses collègues du CH, un peu ralenti après un départ canon qui lui avait permis de récolter six buts à ses 12 premiers matchs.

«Une question de confiance»

Revenu d'une blessure le 16 janvier, Weise a depuis pris part à 12 rencontres, et n'a pu récolter qu'un seul but depuis son retour, en plus d'une passe.

«Je ne joue pas de manière différente, a-t-il ajouté. Nous avons souvent joué de malchance, pendant de longues périodes en plus. Nous avons frappé un mur et plus personne ne marquait. Ce n'est pas facile de marquer dans cette ligue, et surtout avec notre équipe ces temps-ci. Nous ne comptons pas beaucoup de buts, alors c'est difficile pour nos joueurs d'avoir de bonnes statistiques.» 

«Quand une équipe joue bien, c'est tout le monde qui produit, et c'est facile de bien jouer quand tous les autres le font. Quand nous passons 25 ou 28 matchs à réussir deux buts par soir, ça paraît sur les statistiques de tout le monde.»

«Des fois, tout ce que ça prend, c'est un bond favorable, une rondelle qui dévie sur ta jambe, un match de deux buts pour te relancer. C'est surtout une question de confiance; dans 90 % des cas, ce jeu est d'ordre mental. Quand les choses ne vont pas bien, tu ne tentes pas ce tir supplémentaire, tu essaies de passer la rondelle au lieu de lancer, des choses comme ça.»

Plusieurs joueurs du Canadien vont chercher à se relancer, ce soir à Glendale, au moment où l'équipe affrontera les Coyotes de l'Arizona. Ça inclut Dale Weise qui, comme plusieurs de ses collègues, devra redevenir le joueur qu'il était en début de saison si jamais cette équipe veut espérer se faufiler en séries éliminatoires.

Le principal intéressé en est bien conscient, mais il ne perd pas le sommeil avec ça. «Je pense que ce n'est qu'une question de temps pour moi», a-t-il lancé avant de prendre congé.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer