Le Canadien perd un festival offensif

Les Sabres l'ont emporté 6-4 sur le Canadien.... (Photo Gary Wiepert, AP)

Agrandir

Les Sabres l'ont emporté 6-4 sur le Canadien.

Photo Gary Wiepert, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(BUFFALO) Il s'est marqué 10 buts. Les gardiens ressemblaient par moments à Daren Puppa et Doug Soetaert. Ne manquait qu'un succès de Paul Lekakis et on se serait cru dans les années 1980.

>>> Relisez le clavardage du match

Au terme d'une soirée un peu folle vendredi, les Sabres l'ont emporté 6-4 sur le Canadien. La séquence de victoires du Tricolore s'arrête donc à trois. La défaite avant cette séquence avait justement été subie aux mains de ces mêmes Sabres.

Cette séquence coïncidait avec les premiers bons moments de Ben Scrivens depuis son arrivée à Montréal. Or, l'homme masqué du CH est vite redevenu humain, au point où il a été remplacé par Mike Condon en début de deuxième période, après le troisième filet des Sabres.

Encore des erreurs

Michel Therrien avait déploré dernièrement l'incapacité de son équipe à se défendre. Il n'a sans doute pas aimé ce qu'il a vu au premier vingt.

Ça avait pourtant bien commencé pour le Tricolore. Sven Andrighetto a ouvert la marque dès la quatrième minute, sur un puissant tir sur réception.

Mais le vétéran David Legwand, qu'on ne confond tout de même plus avec Pavel Bure, a profité de la couverture laxiste du CH, en particulier de Tomas Fleischmann, pour se retrouver complètement seul devant Ben Scrivens et créer l'égalité.

Un autre vétéran allait commettre une erreur impardonnable avant la fin de la période pour permettre aux Sabres de prendre l'avance. Andrei Markov a tenté une sortie de zone plutôt molle, et Ryan O'Reilly a intercepté la rondelle. Un tic-tac-toe plus tard, c'était 2-1 Sabres, sur un but d'Evander Kane, avec 18 secondes à écouler avant le premier entracte...

Festival offensif

Ce n'était finalement qu'un prélude de ce qu'on allait voir en deuxième période, au cours de laquelle il s'est marqué six buts!

Marcus Foligno, deux fois, et Gorges, ont touché la cible pour les Sabres. Le deuxième but de Foligno a été marqué sur un tir de pénalité, après qu'Alex Galchenyuk eut bêtement perdu la rondelle.

Galchenyuk s'est toutefois fait pardonner pour sa bévue en marquant deux fois plutôt qu'une, les deux en avantage numérique, les deux de la même façon : un tir sur réception en provenance du côté droit. Le jeune homme, qui fêtait son 22e anniversaire de naissance, a souligné l'événement en disputant possiblement son meilleur match de la saison. Il a été menaçant toute la soirée.

Andrighetto a également touché la cible, si bien que les deux jeunes attaquants avaient chacun deux buts au compteur après 40 minutes.

Les Montréalais ont exercé une pression constante en zone adverse en troisième période. On a peut-être relevé seulement sept tirs, mais il faut y ajouter les trois poteaux touchés par le Canadien (Plekanec, Max Pacioretty et Mark Barberio).

Evander Kane a marqué dans un filet désert pour confirmer la victoire des Sabres, qui mettent fin à une séquence de quatre défaites. Les hommes de Dan Bylsma devront toutefois resserrer leur jeu défensif, eux qui ont permis 16 buts dans les trois derniers matchs.

Le Canadien poursuit son périple de trois matchs en Arizona, où il affrontera les Coyotes. On devrait savoir d'ici là si cette défaite a incité Ban Ki-moon a changé d'allégeance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer