• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Brad Marchand s'excuse après une mise en échec douteuse 

Brad Marchand s'excuse après une mise en échec douteuse

Visiblement déçu de devoir rater la Classique hivernale... (Photo AP)

Agrandir

Visiblement déçu de devoir rater la Classique hivernale et un autre match contre les grands rivaux des Bruins, Marchand était également mal à l'aise parce que sa suspension survient au moment où l'entraîneur-chef Claude Julien est déjà privé des services de David Krejci.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
FOXBOROUGH

Conscient du fait qu'il a posé un geste dont les répercussions auront été négatives pour son équipe, c'est un Brad Marchand repentant qui s'est présenté devant les journalistes jeudi matin pour présenter ses excuses à ses coéquipiers et aux partisans des Bruins de Boston.

Marchand, qui n'en était pas à ses premières frasques, a écopé d'une suspension de trois matchs à la suite d'une mise en échec plutôt douteuse à l'endroit du défenseur Mark Borowiecki des Sénateurs d'Ottawa mardi.

«Je veux prendre le temps de reconnaître que j'ai placé mon équipe dans une position difficile en faisant preuve d'indiscipline. Je veux donc m'excuser et dire à quel point je suis désolé, et que ce n'était pas mon intention de donner une mise en échec ou de blesser qui que ce soit sur le jeu», a déclaré Marchand, qui était accompagné du directeur général Don Sweeney.

Visiblement déçu de devoir rater la Classique hivernale et un autre match contre les grands rivaux des Bruins, Marchand était également mal à l'aise parce que sa suspension survient au moment où l'entraîneur-chef Claude Julien est déjà privé des services de David Krejci.

«En effet, c'est à cela que je faisais allusion lorsque je disais que j'avais laissé tomber l'équipe. Alors, oui, c'est frustrant», a reconnu Marchand.

Chez les Bruins, ni Julien, ni les coéquipiers de Marchand n'ont commenté la décision des autorités de la LNH, disant qu'ils devaient l'accepter et se préparer pour le prochain match.

«Vous contrôlez les éléments que vous pouvez contrôler, a rappelé Julien. Nous avons procédé à un rappel (Alexander Khokhlachev), et je vais utiliser les joueurs à ma disposition. Nous devrons former une équipe et jouer comme nous l'avons toujours fait lors de telles situations. C'est tout ce que nous pouvons faire.»

Patrice Bergeron, qui perd son ailier gauche régulier, voyait les choses du même oeil.

«C'est une grande perte, on ne se le cachera pas. Il nous aide énormément sur le plan offensif. On a plusieurs fois fait face à l'adversité en saison et on a toujours répondu à l'appel, chacun augmentant son niveau de jeu et c'est ce qu'il faudra faire demain en présentant un bon jeu d'ensemble.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer