• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Brendan Gallagher de retour pour la Classique Hivernale 

Brendan Gallagher de retour pour la Classique Hivernale

Brendan Gallagher... (Photo Archives Le Soleil)

Agrandir

Brendan Gallagher

Photo Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Foxborough) Brendan Gallagher effectuera un retour au jeu à l'occasion de la Classique Hivernale, demain face aux Bruins de Boston. Il l'a lui-même confirmé en conférence de presse au terme de l'entraînement.

« J'espérais revenir à temps pour cet événement, mais je n'aurais pas voulu revenir pour des raisons égoïstes. Il fallait que je sois guéri à 100% et à même d'aider l'équipe. »

Le jeune ailier qui s'est fracturé deux doigts, le 22 novembre dernier, avant de rater les 17 matchs suivants. En son absence, l'équipe a piqué du nez avec une fiche de 5-11-1.

« Je ne suis pas la réponse (aux ennuis de l'équipe), mais j'espère faire partie de la solution », a mentionné Gallagher.

Compte tenu de la rivalité entre les Bruins de Boston et le Canadien, et le talent que possède Gallagher pour enrager l'adversaire, on pourrait se soucier du fait que les Bruins cherchent à réveiller cette blessure.

« S'ils le font ils le font, ça fait partie du hockey, a-t-il répondu. Mes doigts sont guéris alors ça ne devrait pas poser problème. J'aurai les protections nécessaires sur mon gant, je suis sûr que tout le monde l'a vu... »

En ce sens-là, peut-être que la suspension de trois matchs infligée à Brad Marchand sera une bonne chose pour Gallagher car il était probablement le candidat le plus susceptible de venir le picosser.

On a senti Max Pacioretty soulagé de revoir Brendan Gallagher et son enthousiasme dans la formation que le principal intéressé. Il est clair que son enthousiasme viendra alléger un peu une atmosphère qui s'est alourdie au fil des défaites.

« Nous avons connu beaucoup de succès ensemble. C'est un joueur avec qui il est facile de jouer, il est toujours volontaire pour faire le sale boulot et on sait toujours ce qu'il cherche à faire. Nous avons développé une bonne chimie depuis deux ans et j'espère qu'on pourra le remettre à profit demain.

P.K. Subban, lui, a accueilli le retour de Gallagher en parlant d'entrée de jeu de son leadership. Quant à l'entraîneur-chef Michel Therrien, il voit à quel point l'insertion d'un joueur-clé dans la formation peut avoir un effet domino sur la composition de ses trios.

« Quand il nous manque des joueurs à des positions-clé, les autres n'occupent plus dans les bonnes chaises, a reconnu Therrien. Ils sont capables de remplir d'autres rôles à court terme, mais on sait qu'à plus long terme ça ne fonctionnera pas. L'intensité et la qualité de leur jeu peuvent descendre.

« Avec le retour de Gallagher, tout le monde va revenir davantage dans sa chaise. »

Les trios élaborés en vue du match de demain seront d'ailleurs les suivants :

Pacioretty-Plekanec-Gallagher

Eller-Galchenyuk-Carr

Fleischmann-Desharnais-Weise

Byron-Mitchell-Flynn (Smith-Pelly)

En défense, Alexei Emelin effectuera un retour dans la formation après un purgatoire de deux matchs. Il sera jumelé à Mark Barberio tandis que Greg Pateryn et Jarred Tinordi seront laissés de côté.

Condon devant les siens

C'est Mike Condon qui défendra la cage du Tricolore et qui sera opposé à Tuukka Rask.

« Quand je viens au Gillette Stadium j'ai l'habitude d'être à la dernière rangée de la plus haute section, a dit Condon, un partisan des Patriots de la Nouvelle-Angleterre qui a pris la peine d'inclure un dessin de Bill Belichick sur le masque qu'il a fait préparer pour la Classique Hivernale.

« Disons que ça fait du bien de se retrouver au niveau du terrain! »

Selon Michel Therrien, les bonnes performances de Condon à ses deux derniers matchs ont fait pencher la balance en sa faveur au cours des dernières heures, sans compter le fait que le gardien de 25 ans est natif de la région de Boston.

« En tant que coéquipiers, on est à même de voir à quel point c'est spécial pour lui, un gars de la place qui a eu son père dans l'entourage de l'équipe au cours des derniers jours. Ça me motive encore plus car, pour m'être entretenu avec son père et pour avoir vu toute sa fierté, je sens que c'est ça la vraie vie.

« Que Mike revienne jouer devant ses proches sur une scène de cette envergure, c'est spécial pour lui et pour ses coéquipiers aussi. J'espère qu'on pourra mieux jouer devant lui qu'on ne l'a fait dernièrement. »

Andrighetto à St. John's

Le retour au jeu de Brendan Gallagher a provoqué le renvoi de l'attaquant Sven Andrighetto aux IceCaps de St.John's. Il fallait qu'un poste se libère sur la formation active des 23 joueurs pour être réinséré dans l'alignement.

Le Suisse a marqué quatre buts et ajouté une mention d'aide en 14 matchs cette saison et démontrait beaucoup d'efficacité au cours de ses premiers matchs au sein du trio d'Alex Galchenyuk. Mais malgré sa vitesse et ses habiletés en possession de la rondelle, il semble s'être essoufflé après le premier match où il a été retranché par Michel Therrien.

L'ailier Daniel Carr lui a volé son poste en raison de sa propension à travailler devant le filet.

« Sven a écopé, mais il a quand même fait de bonnes choses, a dit Michel Therrien. Sauf qu'on aime ce qu'on voit de Carr en ce moment. »

Marchand contrit

Du côté des Bruins, l'attaquant Brad Marchand a fait acte de contrition après avoir été suspendu pour trois matchs en raison de sa mise en échec aux genoux de Mark Borowiecki, des Sénateurs d'Ottawa.

« Mon intention n'était pas de le frapper, a indiqué Marchand tout juste avant l'entraînement des Bruins au stade Gillette.

« Je dois reconnaître la situation dans laquelle je viens de mettre mon équipe en raison de mon indiscipline. Ça va aussi ôter une part d'excitation aux fans en prévision d'un match et je me retrouve en position de ne pas pouvoir participer à la rencontre et je m'en excuse. »

Les Bruins, qui sont déjà privés du centre David Krejci, ont cédé le défenseur Colin Miller à leur club-école de Providence et rappelé l'attaquant Alex Khokhlachev pour prendre la place de Marchand dans la formation.

Claude Julien a été forcé de remanier ses trios. Ainsi, il a inséré Loui Eriksson et Seth Griffith aux côtés du centre Patrice Bergeron.

« Ça prend un peu d'adaptation et d'ajustement, mais j'ai déjà joué avec Loui auparavant et je connais ses tendances, a expliqué Bergeron. Quant à Seth, c'est un joueur intelligent, il sait bien se positionner sur la glace et je pense que ça a le potentiel d'être un bon trio. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer