• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Barry Trotz: «Les probabilités favorisent le Canadien» 

Barry Trotz: «Les probabilités favorisent le Canadien»

Malgré ce qu'en dit l'entraîneur Barry Trotz, c'est... (Photo Jeff McIntosh, archives PC)

Agrandir

Malgré ce qu'en dit l'entraîneur Barry Trotz, c'est un duel en apparence inégal qui se déroulera ce soir, entre le Canadien et les Capitals de Washington.

Photo Jeff McIntosh, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ARLINGTON, VA) D'un côté, le Canadien, qui a perdu ses cinq derniers matchs, et neuf de ses 10 derniers. De l'autre, les Capitals, qui ont remporté leurs six derniers duels et qui trônent au sommet de l'Association de l'Est.

Pour Barry Trotz, l'identité du favori est évidente.

«En fait, les probabilités sont en leur faveur, a dit l'entraîneur-chef des Capitals de Washington, ce matin, après l'entraînement en vue du duel contre le Tricolore. Dans cette ligue, tu gagnes ou tu perds 5-6 matchs et ça change. J'ai rappelé à nos joueurs que la pause a dû leur faire du bien. Mais à nous aussi.»

Malgré ce qu'en dit l'entraîneur, c'est un duel en apparence inégal qui se déroulera ce soir, et non seulement en raison des séquences respectives des équipes. C'est que les plus récentes confrontations entre les deux clubs ont généralement été à l'avantage de la bande à Alexander Ovechkin. Les Capitals présentent une fiche de 4-0-2 dans les six derniers matchs contre le CH, et de 15-2-4 dans les 21 derniers.

Devant le filet, Braden Holtby n'a jamais perdu en temps réglementaire contre le Tricolore. Son dossier : 7-0-2. Il vient aussi au 1er rang de la LNH pour la moyenne (1,96) cette saison parmi les gardiens qui ont disputé au moins 10 matchs.

L'effet de la pause

D'un côté comme de l'autre, on avait des raisons de croire que la pause arrivait au bon moment. Chez le Canadien, pour des motifs évidents. Et chez les Capitals, parce que derrière les victoires, tout n'était pas parfait.

Au cours de cette séquence de six victoires, Washington a en effet été dominé 195-153 aux tirs au but. Par match, on parle de 25,5 tirs sur le filet adverse, contre 32,5 tirs accordés.

«On gagnait, mais on ne jouait pas notre meilleur hockey, a estimé Holtby. Il ne faut pas tout masquer avec les résultats. On avait besoin de la pause pour revenir avec plus d'énergie.»

De son côté, le défenseur Matt Niskanen a rappelé que la notion de momentum n'existe plus vraiment après une pause de quatre jours.

«Je ne sais pas si on peut maintenir la cadence d'avant la pause. Quoi qu'il en soit, tout momentum qu'on avait est probablement parti et on doit le rétablir. Mais c'est correct, c'est la réalité du calendrier et il faut s'y ajuster.»

Bilan médical

Ce sont des Capitals relativement en santé qui affronteront le Canadien. L'infirmerie est occupée par un seul patient, soit le défenseur Brooks Orpik, blessé au bas du corps. Il a raté les 19 derniers matchs des siens et n'a toujours pas repris l'entraînement sur glace.

Son absence a toutefois permis au défenseur Nate Schmidt de s'établir à temps plein chez les Capitals. L'arrière de 24 ans excède de plus en plus la marque des 20 minutes par match et forme un duo avec le défenseur numéro de l'équipe, John Carlson.

Du reste, les Capitals ont été épargnés par les blessures cette saison, puisque 13 joueurs ont été en uniforme pour chacun des 33 matchs de l'équipe.

À l'inverse, le Canadien devra de nouveau se débrouiller sans Carey Price ni Brendan Gallagher. Le défenseur Tom Gilbert s'est ajouté à ce groupe d'éclopés.

Formation attendue des Capitals

Ovechkin-Backstrom-Oshie

Johansson-Kuznetsov-Williams

Chimera-Beagle-Wilson

Laich-Latta-Burakovsky

Schmidt-Carlson 

Alzner-Niskanen

Orlov-Chorney

Holtby

Grubauer

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer