Canadien: encore de nouveaux trios

Dale Weise s'est retrouvé à la droite de... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Dale Weise s'est retrouvé à la droite de Max Pacioretty et David Desharnais à l'entraînement.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nashville) Nouvelle journée, nouveaux trios. En prévision de l'affrontement contre les Predators de Nashville, Dale Weise - qui a pourtant été cloué au banc durant presque toute la deuxième période samedi - s'est retrouvé à la droite de Max Pacioretty et David Desharnais.

«Quand on a des difficultés, c'est normal de vouloir changer des choses, a plaidé Weise. Depuis 10 matchs, aucun trio n'a été efficace durant un match complet. On essaie de trouver des combinaisons qui fonctionnent, mais tout le monde en arrache en même temps. C'est dur.»

Daniel Carr s'est retrouvé aux côtés de Lars Eller et Alex Galchenyuk, tandis que Tomas Fleischmann, Tomas Plekanec et Paul Byron formaient une unité susceptible de bien remplir un mandat. La recrue Michael McCarron a pour sa part été placée à la droite de Brian Flynn et Torrey Mitchell.

Michel Therrien n'est-il pas las de toujours trouver de nouvelles combinaisons? «La bonne nouvelle, c'est qu'on a encore des solutions, on a encore des idées», a répondu l'entraîneur en riant.

***

Rien de grave pour Petry

Plus de peur que de mal dans le cas de Jeff Petry, qui a quitté le match de samedi en deuxième période après avoir été victime d'une solide mise en échec de Jamie Benn. Petry a participé à l'entraînement d'hier, mais il doit encore obtenir le feu vert des médecins afin d'affronter les Predators.

Devante Smith-Pelly, qui soigne toujours une blessure, a participé à l'exercice d'hier, mais l'équipe ne veut pas le soumettre aux rigueurs de deux matchs en 24 heures. Il a toutefois de bonnes chances d'effectuer un retour au jeu demain soir au Minnesota.

***

Carr dans le trafic

Même en marquant un but tous les trois matchs depuis son rappel, Sven Andrighetto semble avoir perdu la faveur de ses patrons et devrait être laissé de côté ce soir. Pendant ce temps, c'est Daniel Carr qui prend du galon.

Ce que Michel Therrien aime de lui? «Il est toujours autour du filet, la rondelle est toujours proche de lui, explique l'entraîneur-chef. Sans dire que c'est un Brendan Gallagher, il va chercher ses chances de marquer en étant très compétitif. J'aime beaucoup cela.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer