Alex Galchenyuk au centre du premier trio

Alex Galchenyuk (à droite) évoluera en compagnie du... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Alex Galchenyuk (à droite) évoluera en compagnie du meilleur attaquant du Canadien Max Pacioretty (à gauche).

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Un peu plus de trois ans après en avoir fait son joueur de centre d'avenir en le réclamant au troisième rang du repêchage, Alex Galchenyuk pivote maintenant le premier trio du Canadien. Et moins de trois semaines après son rappel de la Ligue américaine, Sven Andrighetto évoluera à ses côtés.

Ces promotions, la première qui était destinée à arriver un jour ou l'autre et la seconde, plus inattendue, ont été officialisées lors de la séance d'entraînement, mardi. Galchenyuk et Andrighetto y accompagnaient alors l'attaquant numéro un du Tricolore, Max Pacioretty.

L'expérience avait déjà commencé en fin de troisième période samedi, face aux Hurricanes de la Caroline. Elle durera aussi longtemps que les résultats seront probants d'autant plus, a noté l'entraîneur-chef Michel Therrien, que Galchenyuuk affrontera sans doute les meilleurs défenseurs rivaux.

«Nous avons besoin de faire des expériences, a précisé Therrien à la veille de la visite des Bruins de Boston. Est-ce que ça va rester comme ça, je ne peux pas le dire. Tout dépendra des résultats et de la façon dont les gars vont se comporter. C'est une expérience. Nous allons voir comment les choses vont aller.»

Lors de son point de presse, Therrien a reconnu qu'il ne pouvait poser un tel geste dès le début de la saison, parce qu'il devait donner le temps à son jeune et talentueux attaquant de se familiariser avec sa nouvelle position. Mais cette décision représente aussi une marque d'appréciation pour le travail qu'il a accompli jusqu'à maintenant.

«D'abord, nous voulons voir où il est rendu. Ensuite, c'est une façon de lui démontrer notre confiance, à cause de la façon dont il se comporte depuis un certain temps. Il va très bien, il provoque des chances de marquer, il met l'équipe adverse sur les talons. Nous aimons sa progression et nous pensons qu'il va être capable de la maintenir.»

Après avoir passé plus de temps sur la glace que la majorité de ses coéquipiers, mardi matin, Galchenyuk a dit ne jamais s'être préoccupé à l'idée d'évoluer, un jour, auprès du meilleur attaquant du Tricolore.

«Ce n'est pas un scénario auquel je pensais, a-t-il précisé. Je cherchais seulement à me concentrer afin de bien faire mon travail à la position de centre. Mais je suis excité d'avoir la chance de jouer avec un grand joueur comme lui.»

Selon Galchenyuk, le point fort de ce nouveau trio sera la rapidité et la créativité.

«Nous sommes tous de très bons patineurs, imaginatifs en possession de la rondelle et capables de provoquer des choses. Ce sera à moi de leur créer de l'espace sur la patinoire et de m'assurer d'être en position pour leur fournir la rondelle pendant qu'ils utiliseront leur vitesse.»

Sven Andrighetto a inscrit trois buts en sept... (Photo Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Sven Andrighetto a inscrit trois buts en sept matchs depuis son rappel.

Photo Bernard Brault, La Presse

Surpris et emballé

Alors que le Canadien s'est montré patient et prudent avec Galchenyuk, il semble désireux de savoir beaucoup plus rapidement de quel bois se chauffe Andrighetto.

Légèrement surpris, le Suisse de 22 ans est surtout emballé de la confiance qu'on lui montre en l'associant avec le capitaine du Canadien.

«Déjà, le fait de jouer avec Eller et "Chucky" se voulait une opportunité incroyable, et de voir mon nom à côté de celui de Max, c'est énorme pour moi. Mais ça ne change rien à ce que je dois faire. Je dois demeurer régulier, utiliser ma vitesse, me concentrer sur les petits détails et garder les choses simples, sans vouloir en faire trop.»

Depuis son rappel des IceCaps de St. John's, le 20 novembre, Andrighetto a inscrit trois buts en sept matchs, dont un dans le revers de 3-2 samedi, contre les Hurricanes de la Caroline. Pacioretty a d'ailleurs aimé ce qu'il a vu de lui jusqu'à maintenant.

«Nous avons effectué quelques présence ensemble lors du dernier match, et je me sentais à l'aise. Lorsque vous conservez votre poste dans la LNH, c'est parce que vous créez une bonne impression. Depuis son premier match avec nous, Sven joue de l'excellent hockey. Il a eu plusieurs bonnes chances de marquer et il créé des opportunités avec sa vitesse. Ça me motive de vouloir l'aider à s'améliorer car il travaille avec ardeur.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer