Le Canadien se bute à Braden Holtby

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y en a qui ont parfois tendance à abuser de l'argument selon lequel le Canadien s'est buté à un gardien en grande forme. Mais jeudi soir, ça a vraiment été le cas.

Les hommes de Michel Therrien ont clairement formé la meilleure équipe sur la patinoire, ils ont outrageusement dominé la possession de rondelle et obtenu nombre d'occasions de marquer. Mais le brio de Braden Holtby a fait la différence et permis aux Capitals de Washington de se sauver avec une victoire de 3-2. 

» Consultez le sommaire du match

Il y avait certains signes avant-coureurs qui nous suggéraient de nous méfier du jeune gardien des Caps, qui est appelé à épauler Carey Price en compétitions internationales pour de nombreuses années.

Tout d'abord, il vient d'être consacré deuxième étoile du mois de novembre dans la Ligue nationale. Il est tout feu tout flammes ces temps-ci... et il l'a toujours face au Tricolore. Avant le match de jeudi, il n'avait jamais perdu en temps règlementaire face au CH (6-0-2) et affichait une moyenne de 1,33 et un taux d'efficacité de ,950 contre lui.

Holtby a fait des arrêts-clé tout au long de la soirée : face à Max Pacioretty, libre dans l'enclave en première période; face à Sven Andrighetto qui a tiré sur réception lors d'une descente à deux-contre-un; et face à Alex Galchenyuk, qui croyait bien avoir créé l'égalité 3-3 lorsque Holtby a sorti la jambière droite...

Il faut dire que Holtby a été aidé à se me mettre dans le match en première période par une contribution impressionnante des jhoueurs devant lui. En première période, les Capitals ont récolté un impressionnant total de 15 tirs bloqués. Après que Tom Wilson eut ouvert la marque à la troisième minute, le Canadien a eu l'occasion de se donner du rythme et d'égaliser le pointage pendant une punition à Matt Niskanen. Or l'avantage numérique du CH - qui pointait quand même au quatrième rang de la LNH avant la rencontre - a été complètement neutralisé par les Capitals qui ont bloqué pas moins de six lancers durant ces deux minutes. Aucun tir du Tricolore n'a atteint le filet de Holtby. Après moins cinq minutes de jouées, les visiteurs avaient déjà 11 tirs bloqués au compteur!

Des trios efficaces

Malgré le revers, on peut dire quand même dire que Michel Therrien a eu la main heureuse dans ses remaniements de trios. L'unité de David Desharnais a été dominante en première moitié de rencontre avant de voir celle d'Alex Galchenyuk prendre le relais. Le centre américain a été un virtuose du maniement de rondelle et s'est offert, ainsi qu'à ses compagnons de trio, plusieurs belles chances de marquer. Lars Eller, en particulier, a connu un très bon match. Non seulement a-t-il marqué le premier but des siens, mais a provoqué deux punitions des Capitals.

Quant au trio de Tomas Plekanec, s'il a été plus tranquille offensivement, il a rendu Alex Ovechkin très secondaire dans ce match. C'est lorsque Ovechkin a été éloigné des griffes de Plekanec que son trio a fait des dommages. T.J. Oshie a d'abord profité d'un rebond chanceux en toute fin de deuxième période face au trio de Galchenyuk, puis ce même Oshie a capitalisé sur une mauvaise passe en sortie de zone de Pacioretty pour inscrire le but gagnant en troisième.

Dommage pour Pacioretty, qui a également écopé d'une infraction en troisième, car ses deux premiers vingts étaient très convaincants.  On le savait ennuyé par un malaise à un genou plus tôt cette saison, mais il semble avoir retrouvé toute son explosion. Sur une séquence en apparence anodine, un revers que Paul Byron a poussé le disque vers le devant du filet des Capitals l'a incité à passer en deuxième vitesse et à doubler le défenseur John Carlson. Ce dernier a paru surpris par une telle agressivité. Ça a été une chance de marquer parmi d'autres pour le capitaine.

Du hockey de rattrapage

Après que le Canadien ait dominé outrageusement la possession de rondelle pendant deux périodes, un rebond favorable aux Capitals a replacé les visiteurs en avant en toute fin de deuxième. Ça aurait facilement pu briser les reins du CH, sauf qu'il ne s'est pas laissé démonter. Au cours d'une infériorité numérique, Brian Flynn a mis sa vitesse à profit et sorti ses feintes du dimanche pour tromper Holtby.

On croyait alors que justice allait être rendu et que le Tricolore serait en mesure de finalement prendre l'ascendant sur ce match. Or, le deuxième de la soirée de T.J. Oshie l'a encore forcé à jouer du hockey de rattrapage. 

Ça s'annonçait difficile avec Holtby devant le filet...

____________________________________________

Ils ont dit

> Max Pacioretty: «Il faut bien reconnaître que Braden Holtby a fait de gros arrêts, mais il faut savoir mettre la rondelle dans le filet.»

> Barry Trotz: «Nous avons joué bien en deçà de la moyenne. Ça a peut-être été notre pire match [de la saison]. [...] Je ne veux rien enlever à Montréal, ils sont sortis en force et ils avaient de la vitesse. Mais nous avons eu trois ou quatre journées de congé et nous ne sommes pas très bons quand on revient de ce genre de repos [...]. Holtby nous a donné une chance de voler ce match-là.»

> Braden Holtby: «Je ne sais pas à quoi ça tient, l'équipe joue bien ici. Pourtant, les formations changent tellement au fil des ans. Mais les gars sont excités à l'idée de venir à Montréal, c'est agréable de jouer ici.»

- Propos recueillis par Richard Labbé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer