James Reimer se blesse à l'entraînement

Le gardien James Reimer a amorcé 11 des... (Photo Tom Szczerbowski, USA Today)

Agrandir

Le gardien James Reimer a amorcé 11 des 12 derniers matchs des Maple Leafs de Toronto.

Photo Tom Szczerbowski, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kyle Cicerella
La Presse Canadienne
Toronto

Les Maple Leafs de Toronto pourraient de nouveau faire confiance au gardien Jonathan Bernier... par la force des choses.

James Reimer, qui a amorcé 11 des 12 dernières rencontres de son équipe, a quitté à mi-chemin de la séance d'entraînement mardi, après avoir subi une blessure dont la nature n'a pas été précisée.

Reimer a été en mesure de patiner jusqu'au banc des joueurs sans l'aide de quiconque. Après avoir discuté avec les soigneurs, il a quitté la patinoire et n'est pas revenu.

Les Maple Leafs ne jouent leur prochain match que samedi, à domicile, face aux Capitals de Washington.

Après la séance d'entraînement, l'entraîneur-chef Mike Babcock a dit ne rien connaître de la nature de la blessure.

Si Reimer ne peut affronter les Capitals, Bernier sera sans doute appelé à effectuer son deuxième départ en novembre.

Le dernier match qu'il a amorcé remonte au 15 novembre contre les Rangers de New York. Le Lavallois de 27 ans, qui revenait alors d'une blessure, avait subi un revers de 4-3 dans une rencontre où il avait concédé un but du centre de la glace à Derek Stepan.

Bernier est toujours à la recherche d'un premier gain cette saison. Il présente une fiche de 0-7-1 en huit matchs, une moyenne de buts alloués de 3,17 et un pourcentage d'arrêts de ,895.

En comparaison, Reimer affiche un dossier de 7-3-3 en 14 sorties, avec une moyenne de 2,01 et un taux d'arrêts de ,936.

Malgré le manque de régularité de Bernier, Babcock s'est dit satisfait de son éthique de travail lors des entraînements. S'il est appelé à commencer la rencontre face aux Capitals, Bernier devra sauter sur cette nouvelle opportunité, a aussi noté Babcock.

«Au bout du compte, lorsque les choses ne vont pas aussi bien que vous le souhaitez, vous devez vous mettre au travail et régler le problème. La confiance est ce qui importe le plus, toujours, a rappelé Babcock.

«Il est un bon gardien, il a été un bon gardien et je suis sûr qu'il le sera de nouveau. Donc, lorsque la prochaine occasion se pointera, il devra être prêt.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer