Therrien pourrait réintégrer Semin dans la formation

Alexander Semin a retrouvé ses complices de début de... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Alexander Semin a retrouvé ses complices de début de saison, Alex Galchenyuk et Lars Eller, vendredi à l'entraînement.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Michel Therrien trouve qu'Alexander Semin a augmenté le rythme à l'entraînement et l'entraîneur du Canadien jongle avec l'idée de réintégrer l'ailier russe dans la formation en vue du match contre l'Avalanche du Colorado, samedi.

Laissé de côté au cours des sept dernières rencontres de l'équipe, Semin s'est dit fin prêt à répondre à l'appel. Sur la glace à Brossard vendredi, il avait retrouvé ses complices de début de saison, Alex Galchenyuk et Lars Eller.

Par la suite, Semin a commis un lapsus qui a peut-être révélé un secret d'état, en laissant tomber à un moment donné «avoir hâte à demain» (samedi).

Il s'est immédiatement repris en disant qu'il n'avait obtenu aucune confirmation.

«Sept matchs sans jouer, c'est long. Je travaille fort à tous les jours et je suis prêt», a-t-il ajouté.

Mais de la façon dont Therrien s'est exprimé par la suite, on lui accorde d'excellentes chances de lacer ses patins pour un match pour la première fois depuis le 27 octobre.

«La décision finale n'a pas été prise, nous verrons samedi, a-t-il mentionné. Nous voulons nous assurer qu'il soit fiable avec et sans la rondelle. C'est ce que nous prêchons pour tous nos joueurs. Nous ne jugeons pas leur performance en se basant uniquement sur leur production. Alex a une attitude exemplaire et je dirais que, depuis une semaine, son rythme à l'entraînement est plus soutenu qu'il l'était en début de saison.»

Le rapide ailier Paul Byron pourrait être l'attaquant retranché.

Semin a été peu flamboyant lors des 10 rencontres qu'ils a disputées, avec une modeste contribution d'un filet et de deux aides.

Mais Galchenyuk, un but et trois passes, et Eller, deux buts, ont été peu productifs à l'attaque en son absence.

On a demandé à Semin s'il avait le sentiment de revivre le cauchemar de la saison dernière, dans l'uniforme des Hurricanes de la Caroline.

«C'est une mauvaise question. Je ne veux pas en parler, désolé», a-t-il réagi.

Le vétéran âgé de 31 ans a reconnu avoir saisi le message des entraîneurs et savoir ce qu'il doit faire afin de rester dans la formation.

«Marquer des buts», a-t-il lancé en s'esclaffant.

Emelin absent?

Therrien pourrait devoir faire appel à un remplaçant en défense pour la première fois de la saison.

Alexei Emelin ne s'est pas entraîné avec l'équipe afin de recevoir des soins thérapeutiques. Therrien a indiqué que le Russe représente un cas incertain face à l'Avalanche.

Le joueur de centre Torrey Mitchell a dû s'absenter pour des raisons familiales. On a assuré qu'il sera à son poste, samedi.

L'Avalanche n'a pas tenu d'entraînement à Montréal, au lendemain du gain de 3-2 arraché aux Bruins, au TD Garden de Boston.

Le Canadien a remporté ses trois derniers duels contre l'équipe de Patrick Roy, qui avait connu des débuts victorieux face au CH comme entraîneur le 2 novembre 2013.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer