Weise et le Canadien sauvent les meubles

  • Dale Weise lutte pour garder la rondelle, en deuxième période. (Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Dale Weise lutte pour garder la rondelle, en deuxième période.

    Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports

  • 1 / 5
  • Devante Smith-Pelly célèbre son but en deuxième période. (Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Devante Smith-Pelly célèbre son but en deuxième période.

    Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports

  • 2 / 5
  • Le gardien Mike Condon stoppe un tir de Sam Bennett, en première période. (Photo Jeff McIntosh, PC)

    Plein écran

    Le gardien Mike Condon stoppe un tir de Sam Bennett, en première période.

    Photo Jeff McIntosh, PC

  • 3 / 5
  • Dale Weise célèbre son but avec ses coéquipiers , en première période. (Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Dale Weise célèbre son but avec ses coéquipiers , en première période.

    Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports

  • 4 / 5
  • Le gardien des Flames Joni Ortio bloque la rondelle envoyée par Tomas Fleischmann, en première période. (Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Le gardien des Flames Joni Ortio bloque la rondelle envoyée par Tomas Fleischmann, en première période.

    Photo Sergei Belski, USA TODAY Sports

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Calgary) Cette fois, l'avance de deux buts après 40 minutes a tenu. Contrairement au match de jeudi, le Canadien a été en mesure de contenir l'adversaire au dernier vingt. Dale Weise a inscrit le premier tour du chapeau de sa carrière et le Tricolore l'a emporté 6-2 sur les Flames de Calgary, vendredi. Avec ce gain, le CH rentre à la maison de son périple dans l'Ouest canadien avec deux points sur une possibilité de six.

Les Flames, eux, continuent à s'enfoncer en ce début de saison. Après avoir formé l'équipe cendrillon de la LNH l'an passé, les hommes de Bob Hartley présentent un dossier de 2-8-1.

Mais s'il y a une chose qui a coulé Hartley et les siens cette saison, ce sont ses gardiens qui présentent des statistiques dignes de Peter Sidorkiewicz. Et la tenue de Joni Ortio a accentué cette tendance.

Car soyons honnête, le tour du chapeau de Weise a fait bien plaisir aux nombreux partisans du Tricolore réunis au Saddledome - on l'a vu quand les casquettes pleuvaient sur la patinoire - un gardien efficace aurait possiblement fait l'arrêt sur deux des trois buts.

Faux départ

Les visiteurs ont profité des défaillances du gardien adverse dès la première période. Car malgré leur déconfiture de la veille à Edmonton, les hommes de Michel Therrien ont connu un début de match quelconque. Les Flames ont bénéficié d'une pléthore de chances de marquer, du tir sur le poteau de Sean Monahan à une jolie séquence de Johnny Gaudreau, qui a contourné le filet de Mike Condon à la vitesse de l'éclair. Mais quand ce n'était pas Condon ou le poteau, les Flames voyaient des rondelles sautillantes bousiller leurs plans.

À l'autre bout, le Tricolore n'obtenait que deux tirs de moins que les Flames, mais la qualité n'y était pas. C'est d'ailleurs sur un tir bien banal que Weise a ouvert la marque. La rondelle est passée entre les jambes d'Ortio.

La réalité a fini par rattraper le CH dès le début du deuxième tiers. Jiri Hudler a inscrit les Albertains au pointage, au moment où prenait une mauvaise punition à Max Pacioretty.

Les deux équipes se sont échangé des buts dans les minutes qui ont suivi, jusqu'à ce qu'une autre bourde du gardien des Flames permette au Canadien de prendre l'avance de façon définitive. Weise a de nouveau été bénéficiaire de la générosité d'Ortio, encore battu entre les jambes. Rendons toutefois à Weise ce qui lui revient : c'est lui qui a provoqué le revirement qui a mené au but.

Puis, Devante Smith-Pelly a donné aux Montréalais leur première avance de deux buts du match. Sur le jeu, notons le bon travail de Torrey Mitchell en échec-avant pour récupérer la rondelle, de même que la jolie passe de Paul Byron. Pour ce dernier, c'était un premier point dans l'uniforme Tricolore.

Byron en remet

Les Flames ont eu la chance de revenir dans le match au début du dernier tiers, puisque Lars Eller a écopé d'une punition lors d'une de ses rares présences.

Mais c'est plutôt le CH qui a creusé l'écart. Byron a fait l'étalage de sa grande vitesse en battant Mark Giordano pour partir en échappée, et faire 5-2.

Weise a ensuite complété son tour du chapeau, pour permettre au Canadien de vivre un moment rare : une victoire en temps règlementaire à Calgary. La dernière fois que ça s'était vu, c'était le 5 janvier 2002, dans l'autre vie de Michel Therrien.

Condon signe quant à lui une troisième victoire en trois matchs, et demeure invaincu dans la LNH.

Le Tricolore rentrera à la maison samedi, mais un défi de taille l'attend pour le retour au Centre Bell dimanche : les coriaces Jets de Winnipeg.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer