Brendan Gallagher ne changera pas

C'est de cette façon que Brendan Gallagher a... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

C'est de cette façon que Brendan Gallagher a marqué son premier but de la saison, samedi soir, contre les Red Wings de Detroit: en fonçant au filet du gardien Petr Mrazek.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avis à toutes les équipes de la Ligue nationale de hockey: Brendan Gallagher promet qu'il ne va pas changer.

Le petit attaquant du Canadien a marqué son premier but de la saison samedi soir au Centre Bell, contre les Red Wings de Detroit, menant sa bande à une sixième victoire de suite.

Ce n'est pas tant le but que la manière qui a ensuite fait jaser, puisque Gallagher, à la Gallagher, s'est permis de foncer au filet et de bousculer le gardien ennemi pour obtenir ce premier but.

Au moment où le Canadien se prépare à accueillir les Blues de St. Louis, ce soir au Centre Bell, le joueur de 23 ans a déjà cinq points en six matchs au compteur. Une récolte qu'il attribue à ce style de jeu un peu casse-cou qui fait déjà sa renommée sur la planète LNH.

Samedi soir, Henrik Zetterberg, capitaine des Wings, a d'ailleurs affirmé que la (mauvaise?) réputation de Gallagher est très bien connue dans les arénas de la ligue.

«J'ai entendu ce que Zetterberg a dit, mais je ne sais pas trop à quoi il s'attendait, a répondu le joueur du Canadien au terme de l'entraînement d'hier. Bien des gens ne l'ont pas vu, mais sur le jeu, j'ai trébuché sur la rondelle, et c'est pourquoi j'ai ensuite fait une chute sur leur gardien. Ce n'est pas comme si j'avais foncé sur lui dans le but de le sortir du match. Des jeux comme ça, ça arrive.»

Ça arrive et ça ne va pas arrêter, puisque Gallagher, de toute évidence, ne compte rien modifier.

«Je dois jouer comme ça pour avoir du succès. Il y a des fois où je n'obtiens pas la bonne décision de la part des arbitres, peut-être à cause de ma réputation, mais je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort. Écoutez, je joue de cette façon depuis que je suis enfant. C'est comme ça que mes entraîneurs m'ont toujours montré à jouer. Et c'est comme ça que j'ai eu du succès avec les années. Alors je ne vais pas changer quoi que ce soit à mon style de jeu, non.»

Passer à une autre étape

Après une saison de 47 points en 82 matchs en 2014-2015, Brendan Gallagher se dit prêt à passer à l'autre étape de sa carrière. Comme les autres joueurs de l'équipe, ses attentes sont élevées en ce début de saison magique, le meilleur de l'histoire du club. Ce soir, les Montréalais tenteront de récolter un septième triomphe en sept matchs depuis l'ouverture de la saison.

Mais comme plusieurs observateurs, il a bien du mal à expliquer précisément les succès retentissants de son club jusqu'ici.

«Je ne peux pas vous dire pourquoi ça fonctionne aussi bien pour nous. Nous avions aussi une très bonne équipe la saison dernière, la deuxième fiche de la ligue. J'imagine que tout le monde joue bien actuellement; on attaque les autres équipes, et tout le monde s'amène à l'aréna dans un état d'esprit qui est très positif. Ça fait une énorme différence.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer