Une première en un siècle pour le Canadien

  • Le Canadien célèbre le but inscrit aux dépens des Rangers. ()

    Plein écran

    Le Canadien célèbre le but inscrit aux dépens des Rangers.

  • 1 / 5
  • Les partisans du Centre Bell étaient bel et bien au rendez-vous pour le premier match à domicile du Tricolore. ()

    Plein écran

    Les partisans du Centre Bell étaient bel et bien au rendez-vous pour le premier match à domicile du Tricolore.

  • 2 / 5
  • Price a multiplié les arrêts spectaculaires. ()

    Plein écran

    Price a multiplié les arrêts spectaculaires.

  • 3 / 5
  • Markov pointe Subban pendant la présentation des joueurs. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Markov pointe Subban pendant la présentation des joueurs.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 5
  • Beaucoup de punitions ont été distribuées au cours du match. ()

    Plein écran

    Beaucoup de punitions ont été distribuées au cours du match.

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La présentation d'avant-match s'est conclue avec Carey Price au centre de la patinoire, tenant bien haut le flambeau. C'était finalement un présage à la soirée qu'il allait connaître.

Le gardien du Tricolore a tenu bon pendant que ses collègues du groupe de leadership connaissaient un début de match laborieux, et le CH a défait les Rangers de New York 3-0, jeudi, en cette soirée d'inauguration locale de la saison.

Le sommaire du match

Des buts de Tomas Fleischmann, Dale Weise et Tomas Plekanec ont permis aux Montréalais de demeurer parfaits cette saison.

Pour la première fois en plus d'un siècle d'histoire, le CH amorce donc une campagne avec cinq victoires d'affilée. Et on peut affirmer sans se tromper qu'il affrontait jeudi soir le plus coriace des cinq adversaires. Les Rangers comptent sur une équipe bien équilibrée, avec un gardien de premier plan, Henrik Lundqvist, qui a lui aussi réalisé sa part d'arrêts spectaculaires.

Lundqvist a par exemple démontré son talent en milieu de première période, quand il a frustré P.K. Subban avec sa jambière, tandis que son équipe se défendait à 3 contre 4.

Du jeu à 4 contre 3, parce que c'était punition par-dessus punition dans les 40 premières minutes. En tout, le Canadien a vu trois de ses avantages numériques prendre fin quand Brendan Gallagher, P.K. Subban et Tomas Plekanec ont tour à tour été punis. Les trois assistants, de même que le quatrième Andrei Markov, ont tous commis des bévues qui ont empêché les unités de supériorité numérique de menacer les Rangers.

Mais qu'à cela ne tienne. Quand une équipe affiche un rendement de 5-0, les problèmes des unités spéciales sont un brin moins inquiétants. Surtout quand elle parvient à ce dossier avec panache, soit sans jamais même se retrouver en arrière dans un match!

Duel de gardiens

Price et Lundqvist sont parmi les meilleurs - sinon les meilleurs - de leur profession. Et à eux seuls, jeudi, ils valaient le prix d'entrée.

Lundqvist, c'était contre Subban au premier vingt, ou contre Alex Galchenyuk en toute fin de période médiane, afin de permettre à ses coéquipiers de rester à un but d'écart. Au troisième vingt, c'était au tour de David Desharnais, abandonné devant le filet, d'être frustré par le roi Henrik.

Price, lui, a condensé ses coups d'éclat au deuxième engagement. Il a d'abord réparé l'erreur de ses coéquipiers Markov et Max Pacioretty, qui ont joué mollement sur une sortie de zone, et a résisté à Rick Nash. 

Puis, en fin d'engagement, le Canadien se défendait à 3 contre 5. Dans cette situation, on dit généralement que votre meilleur joueur doit être votre gardien. C'est exactement ce qui s'est produit. Price a volé Derek Stepan à deux reprises en 26 secondes, sur des jeux similaires: la passe transversale vers son côté droit. Il a fait rugir le Centre Bell pour une deuxième fois, après les cérémonies d'ouverture.

Mais Price avait un dernier geste spectaculaire en tête avant l'entracte: son fameux grand écart avec la mitaine vers l'avant, aux dépens de Nash.

L'unité défensive du Tricolore s'est ressaisie au dernier vingt, n'accordant que sept tirs au New-Yorkais. Price a conclu sa soirée avec 25 arrêts.

À l'autre bout aussi, les chances ne venaient pas aussi fréquemment, mais Lundqvist veillait au grain quand Devante Smith-Pelly l'a menacé avec moins de quatre minutes à jouer. Alexander Semin a lui aussi obtenu une chance de marquer. Était-ce sa façon de répondre après avoir sauté quelques tours aux côtés de Lars Eller et Alex Galchenyuk?

Lundqvist a toutefois faibli en fin de match, sur un tir de Dale Weise, pour le but d'assurance des vainqueurs.

Samedi, ce sera au tour des Red Wings de Detroit de tenter de faire subir au Canadien de 2015-2016 sa première défaite.

_________________________________________

Ils ont dit

> Michel Therrien: «[Price et Lundqvist] ont donné un très bon spectacle. Carey a été phénoménal, Lundqvist a été très bon, il les a gardés dans le match. On a vu un match de qualité, avec l'intensité d'avril.»

> David Desharnais: «On a une bonne chimie et on profite de confrontations favorables. On essaie de tirer avantage du fait qu'on affronte souvent les troisièmes paires de défenseurs. Fleischmann est un marqueur qui ne rate pas souvent ses opportunités et moi, je suis un gars qui aime passer la rondelle. Quant à Weise, on a souvent joué ensemble l'an passé et on sait où se trouver sur la glace.»

> Tomas Fleischmann: «Davey est un très bon centre. Il pourrait être centre de premier ou deuxième trio dans d'autres équipes. Je suis content de jouer avec lui et je crois que c'est pour ça que ça clique. [...] Je ne ressens pas de pression comme j'en ressentais en Floride. Je peux me concentrer uniquement sur le travail.»

> Carey Price: «Je suis simplement content d'avoir gagné. Hank [Henrik Lundqvist] a gardé son équipe dans le match, il a fait une douzaine d'arrêts spectaculaires. Quand un gardien joue aussi bien, tu dois continuer à envoyer des rondelles au filet. Weise a finalement marqué un gros but.»

> Andrei Markov, au sujet de l'imitation moqueuse qu'il a faite à P.K. Subban au milieu de la patinoire: «J'essaie juste d'avoir du plaisir. Ce n'était pas planifié longtemps à l'avance, on s'en est seulement parlé tout juste avant d'être présentés.»

- Propos recueillis par Marc Antoine Godin 

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer