Une autre soirée difficile pour Tokarski

Dustin Tokarski a accordé cinq buts dans la... (Photo Justin Tang, La Presse Canadienne)

Agrandir

Dustin Tokarski a accordé cinq buts dans la défaite du Canadien.

Photo Justin Tang, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Dustin Tokarski avait une belle occasion de cimenter sa place derrière Carey Price et faire taire ses détracteurs. Il a raté sa chance.

Le gardien du Canadien a connu une autre soirée pénible devant le filet et son équipe a baissé pavillon 5-4, dans le dernier match du calendrier préparatoire du Tricolore.

>>> Le sommaire de la rencontre

Tokarski a accordé cinq buts sur seulement 15 tirs. Si on ajoute les 3 buts sur 22 tirs qu'il avait permis pendant sa moitié de match contre les Capitals la semaine dernière, ça lui donne une efficacité pas très jolie de ,784 au camp.

Sa soirée a bien mal commencé, quand Chris Neil l'a battu d'un tir d'une cinquantaine de pieds. La rondelle a dévié sur le bâton d'Alex Galchenyuk dès que Neil a dégainé, et Tokarski a immédiatement lancé un regard vers son jeune coéquipier. Cela dit, on ne parlait pas d'un tir très dangereux.

Tokarski ne pouvait toutefois rien faire sur le but de Mike Hoffman, qui était seul devant lui après un revirement mal avisé de Dale Weise. Mais il a de nouveau mal paru en fin de période, sur une frappe de Chris Wideman. Il venait pourtant de réaliser un vol contre Kyle Turris. 

Le numéro 35 a cédé une fois en période médiane, sur un bon tir voilé du toujours dangereux Mark Stone. Par contre, le jeu a paru étrange en raison de l'absence totale de réaction de Tokarski.

En troisième période, Tokarski n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent pour se racheter. Un seul tir dans les six premières minutes, mais un très dangereux: Turris, dans un 2 contre 1. Tokarski a sorti la mitaine pour réaliser son plus bel arrêt de la soirée. Et le seule autre tir qu'il a reçu, une frappe de Cody Ceci, l'a battu. Notons toutefois que le géant Jarred Tinordi lui bloquait la vue.

Il sera intéressant de voir si ses performances moyennes, combinées à l'excellente tenue de Mike Condon (aucun but accordé sur 38 tirs) forceront Marc Bergevin à modifier la hiérarchie de ses gardiens.

Avantage numérique dynamique

À l'autre bout, le gardien recrue Matt O'Connor profitait d'un départ inespéré en raison de la blessure à Andrew Hammond, l'auxiliaire attendu derrière Craig Anderson. 

Si on exclut le but de Dale Weise, marqué sur un tir de routine, O'Connor s'est très bien débrouillé, lui qui a été bombardé de 19 tirs dans la seule première période.

Alex Galchenyuk, d'un tir des poignets imparable, Brendan Gallagher, qui a fait dévier une frappe de Nathan Beaulieu, et Max Pacioretty en fin de match l'ont aussi battu.

Deux de ces buts ont été inscrits en avantage numérique, un signe encourageant pour l'équipe, d'autant plus que les piliers à la pointe, Andrei Markov et P.K. Subban, bénéficiaient d'une soirée de congé. En première période, les Montréalais ont totalisé huit tirs en deux supériorités numériques!

Outre les deux défenseurs, Alexander Semin était également au repos. En son absence, ses compagnons habituels de trio Lars Eller et Alex Galchenyuk étaient jumelés au plus limité Zack Kassian, et ça a paru. Eller et Galchenyuk n'ont pas été aussi menaçants.

Le Canadien a congé d'entraînement dimanche, mais si on se fie à l'an passé, cette dernière journée de camp pourrait être mouvementée. C'est en effet lors de ce même dimanche que le Tricolore avait échangé Peter Budaj pour faire une place à Tokarski.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer