Le CH l'emporte contre les Penguins à Québec

Alexander Semin célèbrent son but avec ses coéquipiers.... (PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

Alexander Semin célèbrent son but avec ses coéquipiers.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une présence de Régis Labeaume. Un match inspiré de David Desharnais. Une salle comble. Une victoire du Canadien.

Quand la visite annuelle de la LNH à Québec met aux prises l'équipe A du Canadien à l'équipe B des Penguins, pas besoin de la boule de cristal la plus précise pour prédire à quel type de soirée on aura droit.

>>> Le sommaire du match

Contre une opposition qui jouait notamment sans Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel, le Tricolore a signé un gain sans grand éclat de 4-1, lundi soir, dans le premier match de la LNH disputé au Centre Vidéotron.

Pour l'occasion, 18 259 spectateurs ont pris d'assaut le nouvel amphithéâtre, dont le but avoué est d'attirer une équipe de la LNH. Les « Go Habs Go » et les montées de P.K. Subban, enterrées par un mélange de huées et d'applaudissements, rappelaient qu'une partie des amateurs de hockey de la Vieille Capitale sont prêts à accueillir leur propre équipe.

Des progrès pourraient être faits en ce sens dès mardi, avec la présentation du dossier d'expansion de Québec qui sera faite en marge de la rencontre des gouverneurs de la LNH.

Encore ces deux trios!

Desharnais jouait dans son coin de pays et ça a paru dès le début. Et on ne dit pas ça parce qu'il a été désigné pour prendre la mise au jeu protocolaire avec le maire Labeaume en avant-match!

Dès la 15e seconde, le numéro 51 a accepté une longue passe de Subban pour s'amener en échappée. Le trio qu'il forme avec Tomas Fleischmann et Dale Weise allait connaître au moins deux autres présences menaçantes en zone adverse, mais sans pouvoir convertir ses chances. Cela dit, tant que Desharnais génère des occasions pour Fleischmann, il continue à l'aider à décrocher un contrat.

Le trio d'Alex Galchenyuk, lui, a pleinement profité de ses occasions. D'abord en première période, quand Alexander Semin a tiré vers Marc-André Fleury. Galchenyuk a tenté de frapper le retour au vol, mais c'est plutôt Kristopher Letang, avec son gant, qui a poussé la rondelle dans le filet. Puis, au deuxième tiers, Lars Eller a mis la touche finale à un savant échange de passes en avantage numérique.

Encore une fois, les observations faites depuis le début du camp étaient validées: les trios de Desharnais et de Galchenyuk ont continué à montrer que la chimie est bien présente. C'était plus difficile pour l'autre trio offensif, piloté par Tomas Plekanec. Jacob De La Rose a même eu sa chance à gauche du vétéran, mais il a été incapable de sortir de sa torpeur.

Price prêt

À l'autre bout, Carey Price est demeuré alerte même si l'équipe B des Penguins a connu - c'était à prévoir - une première moitié de match tranquille. Le premier but des visiteurs a d'ailleurs été le résultat d'une malencontreuse déviation de Dale Weise. Un but contre son camp, comme on le dit dans le monde footballistique.

Mais en deuxième moitié de la période médiane, quand ça s'est mis à tourner vite autour de lui, Price n'avait pas l'air d'un gardien ankylosé. Pascal Dupuis et Jean-Sébastien Dea ont pu le constater un après l'autre, incapables de déjouer l'homme masqué. Price a finalement reçu 23 tirs.

Au dernier vingt, Brian Flynn a assommé la bande à Bryan Rust avec redirigeant une frappe d'Andrei Markov, qui obtenait ainsi sa deuxième passe de la soirée. Weise a complété la marque dans un filet désert.

Le camp du Canadien tire maintenant à sa fin. Ne reste plus que la série aller-retour contre les Sénateurs, jeudi et samedi, respectivement à Montréal et à Ottawa.

__________________________________

Ils ont dit

«Ce n'était pas vraiment un jeu planifié, c'est surtout Markov qui a eu le bon réflexe en me voyant. J'ai seulement eu à placer mon bâton et rediriger la rondelle. Ça a semblé facile et c'est grâce à Markov.» - Lars Eller, au sujet de son but

«L'an passé, c'était ma première année, j'étais très nerveux et il y avait beaucoup de pression. Je ne sens pas la même pression cette année. J'ai pu apprécier mon match ce soir. L'an passé, je tremblais, surtout à ma première présence.» - Nikita Scherbak, qui jouait son premier match préparatoire de l'année

«Je l'ai vécu avec Chicoutimi, mais on était pas mal plus hués qu'encouragés! Il y a des partisans du Canadien, d'autres qui ne le sont pas. Mais c'est toujours le fun ici.» - David Desharnais

«Pour un jeune de son âge, il fait beaucoup de bonnes choses. C'est sûr qu'on aimerait qu'il amène plus d'attaque, mais il n'a que 20 ans. Normalement, ce serait sa première année chez les pros, donc il est en avance sur son cheminement. Il n'a pas 25, 26 ans. Il est en progression, on travaille avec lui.» - Michel Therrien, au sujet de Jacob De La Rose

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un nouveau chapitre pour Pascal Dupuis

    Hockey

    Un nouveau chapitre pour Pascal Dupuis

    C'est Pascal Dupuis que les Penguins de Pittsburgh avaient désigné pour participer à la mise en jeu protocolaire, hier soir au Centre Vidéotron, en... »

  • Nikita Scherbak dans la Ligue américaine

    Hockey

    Nikita Scherbak dans la Ligue américaine

    Le Canadien a cédé l'attaquant Nikita Scherbak à son club-école de St-Jean, après la victoire de 4-1 sur les Penguins de Pittsburgh, lundi soir à... »

  • Le retour des Nordiques est inévitable, répète Therrien

    Hockey

    Le retour des Nordiques est inévitable, répète Therrien

    À entendre Michel Therrien à l'arrivée du Canadien au Centre Vidéotron, lundi, c'était comme si les Nordiques étaient de retour dans la LNH. En mode... »

  • Penguins 1 - Canadien 4 (Final)

    Clavardages

    Penguins 1 - Canadien 4 (Final)

    Relisez le clavardage de nos journalistes Guillaume Lefrançois et Marc Antoine Godin lors du match préparatoire entre le Canadien et les Penguins de... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer