• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Noah Juulsen a des antécédents de commotion cérébrale 

Noah Juulsen a des antécédents de commotion cérébrale

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage,... (Photo Alan Diaz, archives AP)

Agrandir

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage, Noah Juulsen, a déjà subi trois commotions cérébrales.

Photo Alan Diaz, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier choix du Canadien au dernier repêchage, le défenseur Noah Juulsen, n'en est pas à ses premiers ennuis avec les commotions cérébrales. Selon ce qu'a appris La Presse, celle qui l'a laissé sur la touche depuis le début du camp d'entraînement est déjà la troisième qu'on lui a diagnostiquée. Pour un espoir d'à peine 18 ans, c'est quelque peu préoccupant, d'autant que les symptômes tendent à croître de façon exponentielle avec le nombre de commotions.

Étonnamment, toutefois, aucun de ces traumatismes ne se serait produit sur la patinoire.

«L'important, c'est de prendre mon temps pour bien récupérer», a indiqué le défenseur de 6 pieds 2 et 175 livres, lorsqu'on l'a interrogé à ce sujet, hier. Juulsen venait tout juste de prendre part à un premier entraînement avec contacts avec ses coéquipiers.

«Ce n'est pas facile, mais je suis encore ici, a-t-il ajouté à propos du retard qu'il a pris au camp. J'espère avoir la chance de participer à un match. Ça dépendra de la façon dont les choses vont progresser.»

Le Canadien était au fait des antécédents médicaux de Juulsen, au moment de le choisir au premier tour, au mois de juin dernier. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'organisation investit dans un jeune qui a été ralenti par des commotions. En 2013, Artturi Lehkonen était devenu un choix de deuxième tour (55e) même s'il avait subi deux commotions cérébrales la saison précédente.

La plus récente de Juulsen est survenue à la fin du mois d'août, en marge du camp d'entraînement des Silvertips d'Everett.

Quelques semaines auparavant, le patineur originaire de la Colombie-Britannique avait participé au camp d'orientation d'Équipe Canada Junior à Calgary. Même s'il était l'un des plus jeunes joueurs sur place, l'espoir du Tricolore caresse le rêve de représenter son pays au Mondial junior à la fin de l'année.

«Je crois avoir bien fait, mais tout va dépendre de mon début de saison, a-t-il déclaré hier. Ce serait excellent pour ma confiance de pouvoir décrocher un poste. C'est à moi de pousser sans relâche pour y arriver.»

On ne peut pas dire que le 26e choix universel du dernier repêchage ait vraiment eu l'occasion de s'illustrer depuis qu'il est dans le giron du Canadien. Au mois du juillet, Juulsen a dû faire l'impasse sur les matchs intraéquipe du camp de perfectionnement, car il soignait toujours une blessure à l'épaule.

«C'est dommage, mais je dois rester motivé à l'idée que les choses tourneront en ma faveur à compter de maintenant», a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer