• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Patrick Kane: un sac de preuve vide aurait été laissé à la porte 

Patrick Kane: un sac de preuve vide aurait été laissé à la porte

L'avocat de la femme qui prétend avoir été... (Photo Gary Wiepert, AP)

Agrandir

L'avocat de la femme qui prétend avoir été agressée sexuellement par Patrick Kane, Thomas Eoannou, montre le sac de preuve vide qui aurait été mystérieusement laissé à la porte d'entrée de la résidence de la mère de la plaignante.

Photo Gary Wiepert, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carolyn Thompson, John Wawrow
Associated Press
Buffalo

L'avocat de la femme qui prétend avoir été agressée sexuellement par l'attaquant des Blackhawks de Chicago Patrick Kane a déclaré mercredi qu'un sac vide avait été mystérieusement laissé à la porte d'entrée de la résidence de la mère de la plaignante.

Lors d'une conférence de presse, Thomas Eoannou a affirmé que ce sac avait contenu, à un certain moment, une trousse de prélèvement en cas de viol, utilisée lorsqu'une femme rapporte qu'elle a été agressée sexuellement.

L'avocat de Kane a déclaré que les deux parties avaient été informées qu'aucune trace de l'ADN de Kane n'avait été retrouvée «de la taille vers le bas» sur la femme.

Les autorités policières ont réagi en disant que rien ne manque de la trousse de prélèvement.

«Il y a quelque chose qui cloche sérieusement», a dit Me Eoannou, tout en brandissant le sac brun froissé qui, a-t-il ajouté, laisse planer le doute d'une falsification d'éléments de preuve.

Eoannou a déclaré que la mère avait fait l'étrange découverte en revenant du travail sur l'heure du dîner mardi après-midi. Elle a trouvé le sac plié entre une porte-moustiquaire et la porte d'entrée, a-t-il précisé.

«Il aurait pu être là depuis une journée et demie», a-t-il poursuivi, parce que la dame a emprunté la porte arrière lorsqu'elle a quitté pour le travail ce matin-là.

Il a précisé que le sac était authentique, qu'il était étiqueté avec les informations personnelles de la femme, les détails de l'endroit où la trousse avait été utilisée et les initiales de l'infirmière qui avait réalisé le test de dépistage.

«Je n'ai jamais vu un sac de preuve à l'extérieur d'un laboratoire médico-légal, du bureau d'un procureur ou encore d'une salle de cour, et surtout pas à la porte d'entrée de la mère d'une victime de viol», a-t-il commenté.

Le procureur de district du comté d'Erie, Frank Sedita, a fait savoir que les allégations de Me Eoannou feraient l'objet d'une enquête, sans en dire davantage.

Me Eoannou a dit qu'il souhaite que le FBI ou encore le Service de police de l'État de New York enquête afin de déterminer comment ce sac avait échappé aux enquêteurs dans le dossier. On ignore comment ce sac a abouti à la porte d'entrée de la résidence de la mère et l'impact que cette découverte aura sur l'enquête en cours, a-t-il ajouté.

«Nous espérons savoir comment ça s'est produit et qui avait l'intention de modifier ou d'éliminer la preuve», a-t-il expliqué. Eoannou a dit espérer que la personne qui a déposé le sac à cet endroit se manifeste.

Les policiers enquêtent depuis l'incident qui serait survenu le 2 août à la résidence d'été de Kane en banlieue de Buffalo. Kane n'a toujours pas été accusé.

L'avocat de Kane, Paul Cambria, a dit souhaiter la tenue d'une enquête.

«Seule une personne insatisfaite des résultats d'ADN irait prétendre qu'ils sont corrompus, a déclaré Me Cambria à l'Associated Press.

«Nous sommes évidemment enchantés des résultats d'ADN.»

Un réputé avocat de la défense, qui n'est pas mêlé au dossier, a fait remarquer que le sac pourrait avoir été mis de côté si les éléments de preuve qui s'y trouvaient ont été transférés dans un autre sac, ce qui n'aurait aucune incidence sur ces éléments de preuve ou sur l'affaire.

Kane n'a pas voyagé avec le reste de l'équipe mercredi vers Detroit pour y affronter les Red Wings, après avoir joué mardi.

La semaine dernière, Kane a affirmé n'avoir rien fait de mal et a dit s'attendre à être absous. Il s'est excusé d'avoir causé des désagréments à sa famille, ses coéquipiers à l'organisation des Blackhawks et aux partisans de l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer