Patrick Kane dit qu'il n'a «rien fait de mal»

Patrick Kane est accusé d'avoir agressé une jeune femme... (Photo Joe Raymond, archives AP)

Agrandir

Patrick Kane est accusé d'avoir agressé une jeune femme le mois dernier à sa résidence située en banlieue de Buffalo.

Photo Joe Raymond, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jay Cohen
Associated Press
South Bend, Indiana

Le joueur étoile des Blackhawks de Chicago Patrick Kane a discuté de l'enquête pour agression sexuelle dont il fait l'objet pour la première fois, déclarant qu'il n'avait «rien fait de mal» et qu'il s'attendait à être blanchi.

Calme et posé, Kane a admis que ce fut «une période très difficile pour plusieurs personnes» depuis que les allégations ont été portées au début du mois d'août.

«Je ne peux m'excuser suffisamment pour cette histoire qui est devenue une source de distraction pour ma famille, mes coéquipiers, cette incroyable organisation et, bien sûr, nos partisans, a déclaré le hockeyeur âgé de 26 ans, qui était accompagné des représentants de l'équipe, dont le président John McDonough. Bien que je refuse de commenter le processus juridique en cours, je suis convaincu, une fois que tous les faits seront connus, que je vais être innocenté.»

Kane est accusé d'avoir agressé une jeune femme dans la vingtaine le mois dernier à sa résidence située en banlieue de Buffalo, dans l'État de New York, a révélé une source au fait de l'enquête qui a requis l'anonymat pour discuter avec l'Associated Press puisque les policiers n'ont toujours pas donné de détails.

Il n'a toujours pas été formellement accusé, mais l'affaire ennuie les Blackhawks depuis des semaines alors qu'ils entament leur camp d'entraînement en prévision du début de la saison régulière à domicile le 7 octobre. L'équipe a organisé une conférence de presse jeudi, à la veille de l'ouverture du camp d'entraînement à South Bend, en Indiana, au campus de l'Université Notre Dame.

«Nous sommes conscients que Patrick Kane est confronté à une situation très sérieuse, a confié McDonough, qui était aux côtés de l'entraîneur-chef Joel Quenneville, du directeur général Stan Bowman et de Kane. Après avoir discuté avec ses avocats qui suivent la situation de très près, nous avons décidé que Patrick pourra participer au camp d'entraînement.»

Il a ensuite ajouté que l'équipe n'émettrait aucun autre commentaire sur le sujet. Kane a également refusé de répondre aux autres questions des membres des médias.

«Je suis simplement heureux d'être au camp, comme tous les autres joueurs, a-t-il mentionné. C'est bien de revoir ses coéquipiers, particulièrement après un long été.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer