Max Pacioretty capitaine?

Max Pacioretty...

Agrandir

Max Pacioretty

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Par le passé, Max Pacioretty a souvent laissé entendre qu'il caressait le rêve de devenir un jour le capitaine du Canadien de Montréal. Son rêve pourrait devenir réalité au cours des prochains jours.

Oui, le Canadien aura un capitaine pour la prochaine saison, et s'il faut lire un peu entre les lignes, le prochain joueur à porter le prestigieux C sur un chandail montréalais sera fort probablement Max Pacioretty.

On aura compris que c'est la question du capitaine qui a pris toute la place lors du tournoi de golf annuel du Canadien, hier à Laval-sur-le-lac. En début de journée, le directeur général Marc Bergevin avait bien pris soin de mettre la table, confirmant qu'un capitaine allait bel et bien être nommé au cours du camp d'entraînement, qui s'amorcera le 18 septembre au complexe sportif Bell de Brossard.

Rappelons que l'équipe avait passé la dernière saison avec quatre adjoints, mais aucun capitaine de façon officielle, ce qui avait fait beaucoup jaser en cours de route. « Enfin, on va maintenant pouvoir passer à autre chose », a résumé hier matin l'attaquant David Desharnais.

Pendant que Bergevin discutait de l'importance du concept de leadership pour son club, Pacioretty attendait tranquillement de prendre la parole en retrait, comme si le patron parlait de lui. Interrogé sur la possibilité de porter le C sur sa poitrine cette saison, le joueur américain de 26 ans a tout d'abord joué de prudence, mais il a tout de même échappé quelques mots révélateurs par la suite.

« Je crois que je suis prêt [à devenir capitaine], a-t-il répondu. L'expérience de la saison dernière [à titre d'assistant] m'a bien préparé pour ceci. »

La direction du Canadien n'a pas voulu en dire plus (« ça ne peut pas être Carey Price, et ce ne sera pas Carey Price », a tenu à préciser Bergevin), mais il semble plutôt évident que c'est avant tout Pacioretty qui répond aux critères de la maison.

« Il y a eu tellement de grands capitaines qui sont passés par ici, a ajouté le joueur au maillot 67. Ce sera un honneur pour quiconque aura la chance de porter le C la saison prochaine. Si j'en avais la chance, je serais très honoré de faire partie de cette liste. Et si ce n'était pas moi, je comprendrais aussi. »

La saison dernière aura donc été, en quelque sorte, une saison d'audition pour les aspirants au C. Les quatre adjoints ont eu l'occasion de démontrer leur habileté de meneur, et la direction du club a assurément pris des notes. D'ailleurs, quand on lui a demandé pourquoi le Canadien avait choisi de se doter d'un capitaine pour la saison qui s'en vient, Bergevin a laissé savoir que son club était « rendu là ».

« On a perdu Brian Gionta l'année dernière, a-t-il rappelé. On a perdu aussi un bon leader en Josh Gorges. Après ça, on a vu qu'il y avait une transition à faire. On est arrivés à la conclusion qu'on est prêts. »

Tout laisse croire que Max Pacioretty est prêt lui aussi.

Les cinq candidats

Max Pacioretty

À moins d'une énorme surprise, c'est lui qui aura le C lorsque le Canadien va sauter sur les patinoires de la LNH cette saison. Il est l'un des principaux leaders du club, il est respecté de tous et il est probablement le plus grand rassembleur dans le vestiaire montréalais.

P.K. Subban

Un excellent candidat, et le joueur le mieux payé du club. Un seul hic, et il est de taille: le caractère explosif de Subban ne fait pas de lui un favori des officiels. Dans la LNH, le capitaine est presque toujours un type calme, placide, et qui ne réagit (presque) jamais sous le coup de l'émotion. Subban n'est pas issu de ce moule.

Andrei Markov

Un joueur respecté dans le vestiaire, mais Markov n'est pas un rassembleur. Sans oublier le léger détail des obligations médiatiques, un aspect du poste de capitaine que Markov apprécie autant qu'un traitement de canal.

Tomas Plekanec

Un excellent candidat. Mais le Canadien peut-il vraiment remettre le C à quelqu'un qui pourrait très bien jouer ailleurs en 2016-2017? Probablement pas.

Brendan Gallagher

Personne ne pourra jamais remettre en doute ses capacités de compétiteur ni sa soif de victoire. Comme Subban, toutefois, Gallagher n'a pas la meilleure des relations avec les arbitres. Il est aussi encore un peu vert. Peut-être la prochaine fois?

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Max Pacioretty de retour sur patins

    Hockey

    Max Pacioretty de retour sur patins

    Max Pacioretty ne connaît pas la date de son retour au jeu, mais il espère tout de même un retour en vue du 7 octobre, date du premier match du... »

  • Alex Galchenyuk s'en va au centre

    Hockey

    Alex Galchenyuk s'en va au centre

    Alex Galchenyuk l'ailier gauche est mort. Dites bonjour à Alex Galchenyuk le centre. »

  • Alex Semin prend le pouls de Montréal

    Hockey

    Alex Semin prend le pouls de Montréal

    Le pauvre Alexander Semin a eu tout un choc culturel hier matin au club de golf Laval-sur-le-Lac. »

  • Carey Price croit pouvoir faire mieux

    Hockey

    Carey Price croit pouvoir faire mieux

    Quand on lui a demandé s'il croyait pouvoir faire encore mieux cette saison après une campagne 2014-2015 de rêve, Carey Price n'a pas hésité à... »

  • Un été sur la piste pour P.K. Subban

    Hockey

    Un été sur la piste pour P.K. Subban

    Le préparateur physique du Canadien de Montréal, Pierre Allard, aime le répéter : il cherche à faire de ses joueurs des « sprinteurs sur glace », des... »

  • Le projet Zach Kassian

    Hockey

    Le projet Zach Kassian

    Évoquer le nom de Zack Kassian semble allumer une étincelle dans le regard de l'entraîneur Michel Therrien. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer