• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > ‎Les détails de la Coupe du monde de hockey dévoilés 

‎Les détails de la Coupe du monde de hockey dévoilés

Peter Chiarelli et Stan Bowman dirigeront Équipe Amérique... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Peter Chiarelli et Stan Bowman dirigeront Équipe Amérique du Nord.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sidney Crosby, Steven Stamkos et Evgeni Malkin sur place. Gary Bettman et Donald Fehr côte à côte. Une conférence de presse en plein milieu du Centre Air Canada, diffusée en direct sur Sportsnet. Une séance questions-réponses pour les partisans avec Henrik Lundqvist, Drew Doughty et James van Riemsdyk en plein air devant le domicile des Maple Leafs.

La Ligue nationale n'a visiblement pas l'intention de rater son coup avec le retour de la Coupe du monde de hockey en 2016. C'est donc en grande pompe, hier, que la LNH a dévoilé les grandes lignes du premier tournoi du genre depuis 2004. 

Des Canadiens enthousiastes

Dans un contexte où la présence de la LNH aux Jeux olympiques de 2018 et de 2022 demeure incertaine, le circuit souhaite assurer sa visibilité internationale avec ce tournoi prévu du 17 septembre au 1er octobre 2016. «Je suis toujours très fier d'endosser l'uniforme du Canada, car ce sont toujours des moments magiques», a indiqué Sidney Crosby. «Ce n'est pas vraiment différent. Une médaille d'or restera toujours une médaille d'or, peu importe l'événement», d'ajouter son compatriote canadien Drew Doughty. On ne doute pas que le Centre Air Canada, qui accueillera tous les matchs du tournoi, vibrera dans 12 mois. Mais pour l'heure, c'était plutôt tranquille au centre-ville de Toronto, si l'on se fie à la cinquantaine de partisans, tout au plus, qui ont assisté à la session de questions-réponses avec les joueurs devant l'aréna. 

Des Européens tempérés

L'enthousiasme débordant des Canadiens tranchait avec la modération des Européens, en particulier les «apatrides» qui feront partie de cette équipe un peu étrange des autres pays (lire: tous les pays d'Europe sauf la Suède, la Finlande, la Russie et la République tchèque). «C'est impossible de remplacer le sentiment des Jeux olympiques. C'est un événement spécial de niveau mondial. [La Coupe du monde] se placera sûrement quelque part entre le Championnat du monde et les Jeux olympiques», a estimé le Slovaque Zdeno Chara, qui était porte-drapeau pour son pays à Sotchi en 2014. À ses côtés pendant la rencontre de presse se trouvait Anze Kopitar. Ce dernier avait vécu un moment magique à Sotchi, quand son équipe de Slovénie avait signé sa toute première victoire aux JO en battant justement Chara et la Slovaquie. «On ne pourra pas surpasser ce niveau d'émotion, a admis Kopitar. Je ne crois pas que la Coupe du monde puisse remplacer les JO.»

Le format

La Coupe du monde regroupera huit équipes, réparties en deux divisions. Dans le groupe A, le Canada luttera avec les États-Unis, la République tchèque et l'Europe. Dans le groupe B, on retrouvera les rivaux naturels que sont la Suède et la Finlande, de même que la Russie et l'équipe des Nord-Américains de 23 ans et moins (voir autre texte). Un tournoi à la ronde aura lieu dans chaque groupe et les deux équipes de tête de chacun d'eux passeront en demi-finales. La finale prendra la forme d'un deux de trois, les 27 et 29 septembre, et le 1er octobre si nécessaire. Les règlements seront ceux de la LNH, et les matchs seront arbitrés par les officiels du circuit Bettman.

La logistique

Le tournoi se déroulera donc exactement aux dates habituelles des camps d'entraînement de la LNH. «Les camps auront lieu comme prévu, a indiqué le directeur de l'Association des joueurs, Donald Fehr. Au fur et à mesure que les pays seront éliminés, les joueurs pourront rejoindre leur équipe respective.» Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a quant à lui mentionné que des sites «neutres» devraient être considérés pour accueillir des matchs préparatoires, notamment pour les Maple Leafs, qui seront chassés de leur domicile pendant la compétition.

À quoi ressemblera Équipe Canada?

P.K. Subban jouera-t-il un rôle plus important qu'à Sotchi? Steven Stamkos pourra-t-il se reprendre après son rendez-vous manqué?

On aura une partie de la réponse au plus tard le 1er mars, puisque les équipes de la Coupe du monde devront alors soumettre une liste de 16 joueurs, dont au moins deux gardiens. Les dirigeants auront ensuite jusqu'au 1er juin pour sélectionner les sept autres athlètes de la formation de 23 joueurs.

À quoi ressemblera la formation canadienne? Voici un aperçu des meilleurs éléments canadiens.

Attaque

  • John Tavares-Sidney Crosby-Steven Stamkos
  • Jamie Benn-Tyler Seguin-Corey Perry
  • Taylor Hall-Jonathan Toews-Matt Duchene
  • Logan Couture-Patrice Bergeron-Ryan Getzlaf
  • 13e attaquant (candidats): Claude Giroux, Jaden Schwartz, Andrew Ladd, Ryan O'Reilly, Mark Stone
Défense

  • Duncan Keith-Drew Doughty
  • Mark Giordano-Shea Weber
  • Marc-Édouard Vlasic-P.K. Subban
  • 7e défenseur (candidats): Kristopher Letang, Alex Pietrangelo, T.J. Brodie, Jake Muzzin
Gardiens

  • Carey Price
  • Corey Crawford
  • 3e gardien (candidats): Braden Holtby, Devan Dubnyk, Roberto Luongo, Marc-André Fleury

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer