Le Canadien embauche Alexander Semin

Alexander Semin a signé un contrat d'un an... (Photo James Guillory, archives USA Today)

Agrandir

Alexander Semin a signé un contrat d'un an d'une valeur de 1,1 million US avec le Canadien, vendredi. Le directeur général Marc Bergevin fait le pari que l'ailier droit russe puisse retrouver sa touche à l'attaque.

Photo James Guillory, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Alexander Semin espère relancer sa carrière chez le Canadien, plus qu'il n'est confiant d'y parvenir. À l'entendre vendredi, pendant une téléconférence, l'attaquant russe s'est en tout cas montré peu convaincant.

«Je veux essayer, a-t-il simplement répondu à la question. Je veux essayer de redevenir le joueur que je peux être.»

Ce premier contact entre Semin et les médias montréalais n'a pas été sans rappeler les laconiques mêlées de presse avec le défenseur Andrei Markov. Comme son vétéran compatriote, Semin est un homme de peu de mots.

Le patineur originaire de Krasnojarsk a d'ailleurs confié que Markov avait joué un rôle dans sa décision d'accepter l'offre du Tricolore.

«Markov m'a dit: "Viens avec nous et nous essayerons de gagner la Coupe Stanley"», a souligné Semin, quelques heures après la conclusion d'une entente d'une saison avec l'équipe, au modeste coût de 1,1 million US.

Semin, un ailier droit âgé de 31 ans, a porté les couleurs des Hurricanes de la Caroline la saison dernière. Il s'y est forgé une maigre récolte de 19 points (6-13) en 57 matchs, tout en affichant un rendement de -10 en défense. Les Hurricanes ont racheté son contrat à la fin de la saison. Il lui restait trois ans à écouler et 21 millions US à encaisser.

«J'ai connu une mauvaise saison. Je n'ai pas d'explications. J'ai été opéré l'été précédent. Maintenant, je regarde vers l'avant», a-t-il débité, en ajoutant ne pas savoir exactement quel rôle le Canadien va lui confier.

Semin a établi clairement qu'il n'a jamais envisagé de poursuivre sa carrière dans la KHL de son pays parce qu'il estime être «trop jeune» et que «sa famille et lui préfèrent la LNH».

Un beau risque

Le directeur général Marc Bergevin fait le pari - pas très risqué à ce coût - que Semin puisse retrouver sa touche à l'attaque. Il pourrait colmater une importante brèche sur le flanc droit, le CH étant dépourvu à cette position après le jeune Brendan Gallagher. Il pourrait aussi s'avérer un rouage important de la relance du jeu de puissance.

«Nous sommes heureux d'en être venus à une entente à court terme avec Alexander Semin, a affirmé Bergevin dans un communiqué. Alex est un marqueur naturel qui a un très bon lancer. Nous croyons que son ajout à notre groupe d'attaquants contribuera à notre production offensive et à notre avantage numérique. Un ailier d'expérience doté d'un bon gabarit, Alex a atteint le plateau des 20 buts à sept occasions depuis le début de sa carrière dans la LNH il y a 12 ans. L'engagement d'Alexander avec les Canadiens de Montréal s'avère une belle opportunité autant pour notre organisation que pour la poursuite de sa carrière», a résumé Bergevin.

En trois saisons chez les Canes, l'attaquant qui mesure six pieds deux pouces et qui pèse 209 livres a amassé 105 points, incluant 41 buts, en 166 matchs.

Alexander Semin a connu une saison de 40 buts... (Photo Luis Alvarez, archives AP) - image 2.0

Agrandir

Alexander Semin a connu une saison de 40 buts avec les Capitals de Washington en 2009-10.

Photo Luis Alvarez, archives AP

Premier choix des Capitals de Washington (13e au total) en 2002, Semin avait connu une excellente saison en 2012-13, avec 13 buts et 31 passes en 44 matchs, et un dossier de +14 en défense.

Lors des sept saisons qu'il a passées chez les Caps, il a connu une campagne de 40 buts en 2009-10. En 635 rencontres en carrière, il totalise 513 points, incluant 238 buts. Il a franchi le plateau des 20 buts à sept reprises et celui des 30 buts deux fois, en 2006-07 et en 2008-09. Il a marqué 65 buts en avantage numérique, quatre en infériorité numérique et il compte à son palmarès 32 buts gagnants.

En 10 saisons complètes dans la LNH, Semin présente un différentiel de +70 et il a purgé 570 minutes de pénalités. Il a ajouté 34 points (15 buts, 19 aides) en 51 rencontres en séries éliminatoires. Cinq de ses buts ont été inscrits en supériorité numérique et quatre ont donné la victoire à son équipe.

Sur la scène internationale, Semin a porté les couleurs de la Russie aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, à Vancouver, au Championnat du monde de hockey junior en 2004, en Finlande, ainsi qu'à cinq Championnats du monde (2003, 2005, 2006, 2008 et 2010).

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer