Québecor dépose sa candidature à la LNH

Le groupe Québecor a déposé officiellement sa candidature en vue du processus... (PHOTO PATRICE LAROCHE, LE SOLEIL)

Agrandir

PHOTO PATRICE LAROCHE, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le groupe Québecor a déposé officiellement sa candidature en vue du processus d'expansion dans la LNH, tout comme le groupe de Las Vegas, mené par l'homme d'affaires Bill Foley.

L'empire médiatique a fait savoir sur son compte Twitter que «nous confirmons avoir déposé notre candidature en vue de l'expansion dans la LNH dans le but de ramener les Nordiques à Québec».

La LNH a annoncé le mois dernier qu'elle lançait un processus en vue d'un élargissement de ses cadres prévu pour la saison 2017-2018.

Québecor, qui a déjà des liens avec la LNH puisque la chaîne de télévision TVA Sports détient les droits de télédiffusion en français de la ligue au Canada, avait aussitôt confirmé qu'il déposerait sa candidature.

«Ce que je peux dire, c'est que nous avons fait les bonnes choses dans les dernières années avec le Centre Vidéotron, notre chaîne TVA Sports, un bassin de partisans absolument extraordinaires - tous nos sondages démontrent que les gens de Québec, et du Québec, aimeraient revoir les Nordiques à Québec - et évidemment l'implication de Québecor dans le dossier. Donc je crois que nous avons réuni les conditions gagnantes pour ramener les Nordiques à Québec», avait dit le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion.

Les coûts pour l'obtention d'une nouvelle concession seraient de 500 millions $ US.

La ville de Québec est privée d'une équipe de la LNH depuis le déménagement en 1995 des Nordiques pour Denver où l'équipe est devenue l'Avalanche du Colorado.

Québecor est le gestionnaire du nouveau Centre Vidéotron qui peut accueillir 18 259 spectateurs. D'autres groupes ont démontré de l'intérêt pour accueillir une équipe d'expansion, notamment Las Vegas et Seattle.

Plus tard en journée, le groupe d'investisseurs mené par Foley a confirmé à différents médias être entré dans la danse. C'est par le truchement de la compagnie Black Knight Sports and Entertainment qu'il a déposé sa candidature.  Ce groupe semble aussi très sérieux dans son désir d'obtenir une équipe de la LNH. Une campagne a permis de recueillir 13 200 dépôts pour des abonnements dans le nouvel amphithéâtre, qui doit être inauguré le printemps prochain.

Les groupes intéressés avaient jusqu'au 20 juillet pour remplir les conditions fixées par la ligue pour la première étape dans le processus d'expansion.

Selon certaines sources, la ligue imposerait un paiement de 10 millions $ US, dont 2 millions $ non remboursables, pour déposer sa candidature.

La semaine dernière, des informations en provenance de Seattle laissaient entendre que l'homme d'affaires Victor Coleman, désireux d'obtenir une équipe dans cette ville, ne soumettrait pas de candidature avant la date limite imposée par le circuit. Coleman aurait avisé la LNH qu'il souhaitait conclure le dossier du site du nouvel aréna avant de faire la demande pour obtenir une équipe.

Quand il avait annoncé le lancement du processus fin juin, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, avait pris soin de souligner que cette démarche ne voulait pas dire que la ligue allait procéder à une expansion.

«Tout ce que ça signifie, c'est que nous allons écouter les manifestations d'intérêt et nous pencher sur leur signification et ce qu'elles représentent», avait pris la peine de rappeler Bettman.

La LNH compte 30 équipes depuis la plus récente expansion, en 2000, lorsque se sont ajoutés les Blue Jackets de Columbus et le Wild du Minnesota. Ces organisations avaient versé 80 millions $, tout comme les Thrashers d'Atlanta et les Predators de Nashville. Les Sénateurs d'Ottawa, les Sharks de San Jose, les Ducks d'Anaheim et les Panthers de la Floride avaient par ailleurs dû débourser 50 millions $.

Présentement, l'Association Est aligne 16 équipes comparativement à 14 pour l'Association Ouest, ce qui semble avantager la candidature de Las Vegas et éventuellement celles de Seattle ou Portland, en Oregon. Le commissaire Bettman a mentionné que l'élément géographique est un enjeu mais n'est pas un facteur déterminant.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer