La dernière chance de Marc-André Gragnani

Marc-André Gragnani compte 74 matchs d'expérience dans la LNH.... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Marc-André Gragnani compte 74 matchs d'expérience dans la LNH. Il a porté les couleurs des Sabres, des Canucks, et des Hurricanes de la Caroline, le temps d'un match en 2013.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc-André Gragnani a passé la dernière saison en Suisse, «la meilleure ligue en Europe». Il y gagnait bien sa vie et vivait dans un pays plutôt chouette. Ses 37 points ont fait de lui le défenseur le plus productif du circuit la saison dernière. Et en prime, il jouait pour un certain Guy Boucher, qui l'avait aussi dirigé... dans le midget!

Bref, Gragnani n'avait pas beaucoup de raisons de vouloir quitter Berne. En fait, il en avait une seule.

«Je suis revenu, car je ne veux pas regretter, plus vieux, de ne pas avoir tenté ma chance une dernière fois pour la Ligue nationale. Ça passe ou ça casse. Je ne suis pas revenu pour l'argent, car j'en faisais plus en Europe!», a commenté le Québécois, en entrevue à La Presse vendredi.

Cette chance, Gragnani l'aura avec les Devils du New Jersey, qui lui ont accordé un contrat d'un an, à deux volets, d'une valeur de 575 000 $ (au niveau de la LNH). Pour l'heure, quatre défenseurs possèdent des contrats de la LNH dans cette organisation, et deux autres, Adam Larsson et Éric Gélinas, sont autonomes avec compensation. Bref, Gragnani pourrait se battre pour un poste de sixième ou septième défenseur, si tout va bien.

Mais qu'importe, il n'a même pas analysé la formation des Devils avant de prendre sa décision!

«J'ai regardé ça avec mon agent et ce sont eux qui ont manifesté le plus d'intérêt, dit-il. Ils ont eu beaucoup de difficulté à produire de l'attaque avec leurs défenseurs, donc ça a joué en ma faveur.»

Il arrive un peu dans l'inconnu à Newark. Pas d'amis de longue date, seulement deux connaissances, Cory Schneider, qu'il a connu à Vancouver, et Travis Zajac, avec qui il a participé à un Championnat du monde. Il ne connaît pas non plus l'entraîneur des défenseurs de l'équipe, le Québécois Alain Nasreddine.

«Je ne le connaissais pas, mais j'ai parlé à des joueurs qui m'en ont dit beaucoup de bien», précise-t-il.

Choix de 3e tour (87e au total) des Sabres de Buffalo en 2005, Gragnani compte 74 matchs d'expérience dans la LNH. Il a porté les couleurs des Sabres, des Canucks, et des Hurricanes de la Caroline, le temps d'un match en 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer