• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Une fracture du crâne a empêché Zuccarello de parler pendant 4 jours 

Une fracture du crâne a empêché Zuccarello de parler pendant 4 jours

Mats Zuccarello... (PHOTO RICHARD MACKSON, ARCHIVES USA TODAY)

Agrandir

Mats Zuccarello

PHOTO RICHARD MACKSON, ARCHIVES USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tom Canavan
Associated Press
GREENBURGH, N.Y.

L'attaquant des Rangers de New York Mats Zuccarello n'a pas pu parler pendant quatre jours après avoir été atteint à la tête par un tir au premier tour des séries éliminatoires. Le Norvégien âgé de 27 ans a été victime d'une légère fracture du crâne et il a eu des saignements.

«J'ai été hospitalisé pendant trois jours. Je ne pouvais pas parler. Je n'ai pas dit un mot pendant quatre jours. C'était apeurant», a raconté Zuccarello, qui a levé le voile sur sa blessure trois jours après que les Rangers eurent perdu le septième match de la finale de l'Est face au Lightning de Tampa Bay.

Zuccarello a été atteint sur le côté de la tête par le tir de son coéquipier Ryan McDonagh dans le match no 5 de la série contre les Penguins de Pittsburgh, le 24 avril. Il a perdu toute sensation dans l'un de ses bras et il doit avoir recours à un thérapeute du langage.

Il a raté les deux derniers tours éliminatoires et il doute qu'il ait pu effectuer un retour au jeu si les Rangers avaient atteint la finale de la Coupe Stanley.

«Les médecins ont été très bons et ils ont tôt fait de me rassurer que je retrouverais la santé. Au bout d'un certain temps, j'étais heureux de récupérer rapidement. Je vais maintenant beaucoup mieux.»

McDonagh a précisé que les joueurs n'ont pas immédiatement été informés quant à la gravité de la blessure de leur coéquipier.

«J'ai été à son chevet à l'hôpital en compagnie de notre médecin. Ce n'était pas très beau à voir, a confié le défenseur. Vous ne voulez pas voir votre coéquipier dans un lit d'hôpital avec tous ces fils branchés sur lui.»

L'incapacité de Zuccarello à parler était également une grande source d'inquiétude.

«Vous voulez communiquer avec lui, mais c'était un défi, a dit McDonagh. C'était dur de voir un très bon ami et un contributeur important de l'équipe se retrouver dans cet état. Il nous a manqués en séries.»

Zuccarello, qui a obtenu 15 buts et amassé 34 aides en saison régulière, estime qu'il sera fin prêt à renouer avec l'action au début de la saison prochaine.

Les Rangers, qui sont venus près de prendre part à la finale pour la deuxième année de suite, avaient plusieurs défenseurs amochés physiquement.

Keith Yandle a subi une entorse à une épaule au premier tour contre les Penguins. Marc Staal a subi une fêlure à une cheville vers la fin de la saison régulière et il n'a pas manqué d'action en séries. McDonagh s'est fracturé le pied droit dans le match quatre contre le Lightning et il a continué de jouer. Dan Girardi souffrait également d'une cheville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer