Les Blackhawks affronteront le Lightning en finale

Les Blackhawks atteignent une troisième finale de la... (PHOTO MARK J. TERRILL, AP)

Agrandir

Les Blackhawks atteignent une troisième finale de la Coupe Stanley sous les ordres de Joel Quenneville.

PHOTO MARK J. TERRILL, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
ANAHEIM

Jonathan Toews a marqué deux buts en début de match, Corey Crawford a réalisé 35 arrêts et les Blackhawks de Chicago ont signé une victoire de 5-3 face aux Ducks d'Anaheim lors du match ultime de la finale de l'association de l'Ouest, samedi, pour accéder à la finale de la Coupe Stanley.

Brandon Saad, Marian Hossa et Brent Seabrook ont aussi touché la cible pour les Blackhawks, qui participeront à la finale pour la troisième fois en six saisons alors qu'ils se mesureront au Lightning de Tampa Bay à compter de mercredi.

Après six matchs intenses et serrés, le septième match s'est avéré être tout en faveur des Blackhawks. Toews en a été le grand responsable en étant fidèle à sa réputation. Il a enfilé l'aiguille sur un retour de lancer à 2:23 et a ajouté un autre filet en avantage numérique moins de dix minutes plus tard.

«Il n'y a pas eu de match facile, a déclaré Toews. On n'a pas eu de cadeau. En aucun temps dans cette série, on a senti que les Ducks ne jouaient pas leur meilleur hockey et nous avons gagné malgré tout. Nous sentions que nous avions besoin de tout mériter contre eux. C'était un test incroyable pour les deux équipes.»

«C'est un extraordinaire joueur de hockey, a dit l'entraîneur des Blackhawks, Joel Quenneville à propos de Toews. Il semble exceller dans les moments importants, sous les projecteurs, et il démontre un grand leadership.»

Les Ducks ont encaissé un troisième revers consécutif lors d'un match ultime à domicile. À chaque occasion, ils ont bousillé une avance de 3-2 dans la série, ce qui ajoute à l'aspect crève-coeur de la défaite. La formation californienne détient plusieurs joueurs de talent, mais ils n'ont pas développé la hargne nécessaire en séries comme l'ont fait les Blackhawks et d'autres champions.

«Nous avons franchi un autre pas cette année en franchissant une ronde plus, mais ultimement, nous ne sommes pas capables de finir le travail, a expliqué le capitaine des Ducks, Ryan Getzlaf. Ils ont mieux joué que nous ce soir. Je ne dis pas que c'est une meilleure équipe que nous. Nous n'en avons pas fait assez pour gagner.»

Les Blackhawks menaient 4-0 avant que Ryan Kesler ne marque tard en deuxième période. Corey Perry a de nouveau réduit l'écart avec 8:24 à jouer, mais Seabrook a enfoncé le dernier clou dans le cercueil des Ducks en redonnant trois buts d'avance aux siens avec l'avantage d'un homme. Matt Beleskey a porté la marque à 5-3 en supériorité en toute fin de rencontre.

Patrick Kane a amassé trois aides pour les Hawks, qui ont gagné trois des quatre derniers matchs de la série pour décrocher un autre titre de l'association Ouest.

Les Blackhawks ont défié la parité de la LNH pour atteindre trois finales de la Coupe Stanley et cinq finales d'association au cours d'une séquence de sept saisons sous les ordres de Quenneville. La raison est simple: leurs joueurs vedettes, de Toews à Kane en passant par Duncan Keith et Seabrook, savent comment gagner.

Keith a récolté deux mentions d'assistance, complétant la série avec un temps de jeu total de 230 minutes et 48 secondes au sein d'une équipe qui se fie principalement à quatre défenseurs.

Brad Richards, qui a gagné le trophée Conn Smythe en 2004 avec Tampa Bay, a lui aussi amassé deux aides pour les Blackhawks en plus d'améliorer sa fiche à 8-0 en match ultime au cours de sa carrière.

Frederik Andersen a repoussé 21 lancers devant le filet des Ducks, accordant trois buts sur les sept premiers tirs des Hawks.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer