Jeff Petry et Joel Ward ont fait augmenter leur valeur

Le défenseur Jeff Petry est en excellente position de... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Le défenseur Jeff Petry est en excellente position de se voir offrir un contrat de longue durée en raison de ses bonnes performances en séries éliminatoires avec le Canadien.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Les joueurs de la LNH font leur argent en saison régulière, mais une solide performance en séries éliminatoires peut leur permettre de toucher un plus gros chèque de paie.

L'attaquant Joel Ward, des Capitals de Washington, a pu monnayer ses exploits en séries dans l'uniforme des Predators de Nashville, avant de conclure une lucrative entente avec les Capitals, et il est un des joueurs autonomes sans compensation qui ont fait augmenter leur valeur cette année.

Le défenseur Jeff Petry du Canadien, l'ailier Matt Beleskey des Ducks d'Anaheim et l'ailier Jay Beagle des Capitals en sont d'autres.

Ward a réussi trois buts, incluant un vainqueur, et il a totalisé six passes en 14 matchs. Le patineur natif de Toronto a amassé 35 points en 53 matchs en séries, une moyenne de 0,66 point par match.

«Il marque de gros buts dans les moments importants et il est à son mieux quand l'enjeu est important, a affirmé son conseiller Peter Cooney dans un entretien téléphonique lundi. Les équipes recherchent des joueurs de sa trempe.»

Ward termine un contrat de quatre ans d'une valeur de 12 millions US. Il pourrait décider de demeurer à Washington, où il est à l'aise sous les ordres de l'entraîneur Barry Trotz, comme Jeff Petry à Montréal.

Petry est en excellente position de se voir offrir un contrat de longue durée. Il a manifesté le désir de rester chez le Canadien et le directeur général de l'équipe Marc Bergevin s'est dit prêt à tenter de le garder.

Le cas de Beleskey est plus déroutant. Il vient de connaître sa première saison de 20 buts et plus en carrière, mais il a également été retranché de la formation à quelques reprises. L'athlète âgé de 26 ans a réussi cinq buts en 10 matchs en séries, au sein du deuxième trio des Ducks, avec Ryan Kesler et Jakob Silfverberg.

Beagle pourrait être en voie d'obtenir un contrat semblable à celui que son ancien coéquipier Matt Hendricks a reçu il y a deux ans (7,4 millions US pour quatre ans des Predators de Nashville).

L'entente de 10 millions US pour quatre ans que Brandon Prust a obtenue du Canadien en 2012 a établi un précédent pour les pugnaces attaquants de cet acabit.

En saison régulière, Beagle, natif de Calgary, a atteint des sommets en carrière au chapitre des buts (10) et des passes (20), tout en affichant un rendement de 56% au chapitre des mises au jeu. À l'âge de 29 ans, Beagle s'établit comme un solide joueur de centre à caractère défensif. Les Capitals ont manifesté le désir de retenir ses services.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer