P.K. Subban: «Nous avons failli à la tâche»

P.K. Subban aurait aimé passer encore un peu... (Photo Phelan M. Ebenhack, AP)

Agrandir

P.K. Subban aurait aimé passer encore un peu plus de temps au travail...

Photo Phelan M. Ebenhack, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Tampa) P.K. Subban est resté appuyé sur son casier pendant de longues minutes dans le vestiaire des visiteurs, hier soir. Comme s'il ne voulait pas partir, comme s'il refusait de faire face à sa nouvelle réalité, celle d'un nouveau vacancier qui aurait aimé passer encore un peu plus de temps au travail.

Non, P.K. Subban n'a pas très bien digéré cette sortie en six matchs face au Lightning de Tampa Bay.

«Nous avons terminé au premier rang de notre division, nous venons de connaître deux très bonnes saisons, alors je crois que les attentes étaient élevées, a-t-il expliqué d'un ton calme. Je m'attendais à ce qu'on joue en finale de l'Est. Je m'attendais à ce qu'on bataille pour un championnat, mais nous avons failli à la tâche.»

Quand on lui a rappelé que le Canadien formait un club «en transition» (l'expression a été employée une fois de plus par l'entraîneur Michel Therrien hier soir), P.K. Subban a haussé les épaules. Pour lui, l'avenir, ce n'est pas plus tard. Pour lui, l'avenir, c'est là, maintenant, tout de suite.

«Un club en transition, ça n'excuse pas notre performance (lors du sixième match). Écoutez, je vais avoir 26 ans (aujourd'hui). Les années commencent à passer. On ne peut pas attendre. Il nous faut pouvoir être des prétendants au championnat maintenant. Mais je ne crois pas que nous ayons été assez bons contre le Lightning pour pouvoir être des prétendants au titre.»

«Dur à accepter»

De toute évidence, cette défaite-là à Tampa Bay, le jeune défenseur va la revoir dans sa tête très souvent au cours des prochains jours.

«Je crois que nous avions la chance de gagner et de retourner au Centre Bell pour un septième match. C'est dur à accepter, mais il faut dire les choses comme elles sont : ils ont été meilleurs que nous, et c'est inacceptable. »

Comme son défenseur vedette, Michel Therrien avait du mal à accepter ce qui venait d'arriver à lui et à son club.

«On était vidés émotionnellement, et c'est décevant, a expliqué l'entraîneur montréalais. Je ne crois pas qu'on a perdu la série (hier soir); je pense qu'on méritait un meilleur sort lors des premier et troisième matchs. Éventuellement, ça te rattrape.»

Sur ces mots, Michel Therrien a cédé le micro pour une dernière fois cette saison. De toute évidence, ce n'était pas ça, son scénario.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • C'est terminé pour le Canadien

    Hockey

    C'est terminé pour le Canadien

    La tentative de remontée du Canadien a pris fin, mardi, en même temps que sa saison, le Lightning de Tampa Bay enlevant les honneurs du sixième match... »

  • Carey Price prend une partie du blâme

    Hockey

    Carey Price prend une partie du blâme

    Carey Price a sauvé le derrière de ses coéquipiers en plusieurs occasions. Mais dans cette série, il juge qu'il ne l'a pas suffisamment fait. »

  • Jon Cooper: «Le troisième match a fait changer la série»

    Hockey

    Jon Cooper: «Le troisième match a fait changer la série»

    Une fois tout ça terminé, l'entraîneur du Lightning, Jon Cooper, est revenu sur un match qui a tout changé lors de cette série contre le Canadien,... »

  • Fin de rêve abrupte pour le Canadien

    Sports

    Fin de rêve abrupte pour le Canadien

    La tentative de remontée du Canadien a pris fin, hier, en même temps que sa saison, le Lightning de Tampa Bay enlevant les honneurs du sixième match... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer