• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Mondial de hockey: le Canada affrontera la Biélorussie 

Mondial de hockey: le Canada affrontera la Biélorussie

Matt Duchene (deuxième en partant de la gauche)... (Photo Jonathan Nackstrand, AFP)

Agrandir

Matt Duchene (deuxième en partant de la gauche) a inscrit deux buts et deux mentions d'aide dans la victoire de 10-1 du Canada contre l'Autriche, mardi.

Photo Jonathan Nackstrand, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carol Schram
La Presse Canadienne
Prague

Le Canada a beau avoir imposé sa loi jusqu'ici au championnat du monde de hockey, il lui faudra se méfier du Biélorussie en quarts de finale.

La Biélorussie s'est assurée la quatrième position du groupe B en vertu d'une victoire de 3-2 contre la Norvège, mardi, pavant la voie à ce match éliminatoire contre le Canada, jeudi.

Les Canadiens ont terminé au premier rang du groupe A, conservant leur fiche parfaite en phase préliminaire à la faveur d'une victoire sans appel de 10-1 contre l'Autriche.

Mais les Biélorusses ne doivent pas être pris à la légère. Ils ont signé quatre victoires en temps réglementaire depuis le début du tournoi, dont une, convaincante, de 5-2 contre les États-Unis. Et ils ont encaissé deux de leurs trois défaites en prolongation.

«Nous savons que nous allons être mis au défi par une très bonne équipe biélorusse, a reconnu l'entraîneur canadien Todd McLellan. Ils misent sur un trio très dynamique, qui peut marquer des buts. Ils ne sont pas faciles à affronter. Nous avons regardé quelques-uns de leurs matchs et fait un peu du dépistage.»

Le meneur de jeu du trio dynamique est Alexei Kalyuzhny, qui a récolté cinq buts et cinq passes en sept matchs et il s'est révélé l'un des attaquants les plus redoutables du tournoi.

Contrairement aux équipes canadiennes qui sont composées à la dernière minute pour le championnat du monde, les Biélorusses ont passé plus de temps ensemble pour créer une cohésion. Ajoutez à ce facteur que le Canada a été éliminé en quarts de finale lors des deux dernières éditions du tournoi et vous avez les ingrédients pour une possible surprise.

«Les gars comprennent que l'intensité va maintenant changer, a déclaré l'attaquant canadien Jason Spezza. C'est toujours difficile d'éliminer une équipe. La Biélorussie forme une équipe structurée. Ils ont joué ensemble pendant la saison, ils vont donc nous poser des défis différents par rapport à ce que nous avons vu jusqu'ici.»

Le Canada pourra compter sur un Sidney Crosby reposé contre la Biélorussie. Le capitaine n'a pas joué, mardi, alors que le Canada était déjà assuré du premier rang du groupe A.

«Sid a joué beaucoup de hockey cette année, a déclaré McLellan. Nous pensons que ce sera mieux s'il est reposé pour le match de jeudi.»

Contre l'Autriche, les attaquants Matt Duchene de l'Avalanche du Colorado et Jason Spezza des Stars de Dallas se sont illustrés avec deux buts et deux mentions d'aide chacun.

«Nous avons disputé un très bon 60 minutes et, évidemment, le résultat en témoigne», a déclaré Duchene au sujet de la deuxième victoire à double chiffre du Canada après celle de 10-0 contre l'Allemagne.

«Ça démontre que nous avons beaucoup de talent au sein de cette équipe de hockey et tout le monde peut marquer des buts. Tout le monde a contribué à peu près également, ce qui est une très bonne chose, un indice d'une très bonne équipe.»

Les six autres buts du Canada ont été réussis par des joueurs différents - Tyson Barrie, Taylor Hall, Aaron Ekbland, Nathan MacKinnon, Jordan Eberle et Brayden Schenn.

«Nous voulons aller au-delà des quarts de finale et gagner le tournoi cette année», a poursuivi Duchene.

Le Canada est en quête de son 25e titre à ce tournoi mais sa dernière victoire remonte à 2007 et il n'a pas ramené de médaille depuis celle d'argent en 2009.

L'équipe canadienne, formée de plusieurs joueurs vedettes, a dominé le groupe A avec sept victoires en autant de matchs, totalisant 49 buts, pour se classer premier devant la Suède, la République tchèque et la Suisse.

Pendant ce temps, Kalyuzhny, Dmitri Korobov et Andrei Kostitsyn ont marqué en avantage numérique pour aider le Biélorussie à accéder aux quarts de finale pour une deuxième année d'affilée.

Patrick Thoresen et Mattias Norstebo ont répliqué pour la Norvège.

«Tout allait bien à 3-0 mais les Norvégiens forment une bonne équipe et ils sont revenus en force, a expliqué l'attaquant biélorusse Andrei Stepanov. C'était ardu à la fin.»

Plus tard dans la journée, les États-Unis se sont assurés du premier rang dans le groupe B grâce à leur victoire de 4-3 en prolongation contre la Slovaquie. La jeune formation américaine affrontera donc la Suisse en quarts de finale.

C'est Jack Eichel qui a réussi le but victorieux avec 30 secondes à jouer à la prolongation.

Dans les autres rencontres au programme mardi, la France a battu la Lettonie 3-2, la République tchèque a vaincu la Suisse 2-1 et la Finlande a défait la Russie 3-2, ce qui a permis aux Finlandais de se classer au deuxième rang du groupe B, un point devant les Russes.

Dans les autres matchs quarts de finale, jeudi, la Suède livrera bataille à la Russie tandis que la Finlande croisera le fer avec la République tchèque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer