CH: rendez-vous avec l'histoire

Lars Eller s'attend à un match difficile, demain... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Lars Eller s'attend à un match difficile, demain soir, à Tampa.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien est la 20e équipe de l'histoire de la LNH à forcer la tenue d'un sixième match parmi les 183 équipes à avoir été en retard 0-3 dans une série.

De ce nombre, quatre ont terminé leur remontée et gagné la série (les Maple Leafs en 1942, les Islanders en 1975, les Flyers en 2010 et les Kings en 2014).

Le Canadien tentera d'accomplir, demain, l'avant-dernière étape pour être admis dans ce groupe d'élite.

Et si le vent semble souffler dans le dos des Montréalais après leurs deux victoires, ils savent très bien que le rythme peut vite changer de côté. C'est que le Canadien a vécu exactement ce que vit le Lightning en ce moment, au premier tour, quand les Sénateurs ont remporté les quatrième et cinquième matchs et forcé la tenue d'un sixième duel.

« Je n'aime pas entendre parler de rythme, car certains vont croire que les matchs deviendront de plus en plus faciles, a rappelé Lars Eller. Je ne crois pas que ça sera plus facile, au contraire. Ce sera de plus en plus difficile. On prend ça comme si c'était un septième match pour nous, et ça fait sortir le meilleur de nous tous. »

Le Tricolore devra toutefois mettre un terme à une impressionnante séquence pour prolonger cette série. La formation floridienne n'a jamais perdu trois matchs de suite cette saison. Sa dernière séquence du genre date donc de la série de premier tour contre le Canadien, en 2014.

La discipline, la clé

Par ailleurs, Michel Therrien était encore ravi, hier, de la discipline dont a fait preuve son équipe. Le Tricolore n'a offert aucun avantage numérique au Lightning. Chaque fois qu'un joueur en rouge était puni, il en attirait un en blanc avec lui au banc des pénalités.

« On en parle souvent, de notre discipline, a indiqué Therrien. On a connu des difficultés à notre deuxième match, mais on a bien répondu ensuite. Toute la saison, ç'a été une caractéristique de notre équipe, de jouer entre les sifflets et ne pas se laisser déranger après les sifflets. »

Cet aspect du jeu du Tricolore est d'autant plus crucial que les unités de désavantage numérique sont déréglées depuis le début des séries, avec un horrible taux de réussite de 71 %. Elles ne sont pas plus efficaces qu'il y a deux jours, mais à tout le moins, le CH est parvenu à contourner le problème. À défaut de traverser le lac, aussi bien en faire le tour !

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Price: l'art de briller sous pression

    Hockey

    Price: l'art de briller sous pression

    De nos jours, il est possible de trouver des statistiques sur tout. Quelle est la fiche du Canadien un samedi soir ? Le 23 décembre ? Le jour de la... »

  • Lightning: vous avez dit pression?

    Hockey

    Lightning: vous avez dit pression?

    C'était 3-0 dans la série, c'est maintenant 3-2, et dans le camp du Lightning, le mot « pression » commence à circuler.Ce mot-là circule parce que... »

  • Hedman: «Nous devons nous calmer...»

    Hockey

    Hedman: «Nous devons nous calmer...»

    Ce n'était qu'une conférence téléphonique, mais les deux joueurs du Lightning qui ont pris part à ce rendez-vous médiatique, hier, n'avaient pas... »

  • Le Lightning s'entraîne sans Stamkos, Callahan et Boyle

    Hockey

    Le Lightning s'entraîne sans Stamkos, Callahan et Boyle

    Le Canadien et le Lightning de Tampa Bay étaient de retour à l'entraînement, ce midi, en prévision du sixième match de la série, qui aura lieu à... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer