• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > La victoire est plus satisfaisante que les buts pour Stamkos 

La victoire est plus satisfaisante que les buts pour Stamkos

Steven Stamkos a marqué son seul but des... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Steven Stamkos a marqué son seul but des séries contre Carey Price lors du deuxième match contre le Canadien, dimanche dernier.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Bill Beacon
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'étonnante léthargie offensive de Steven Stamkos en séries éliminatoires se poursuit. Mais ni son équipe, le Lightning de Tampa Bay, ni son entraîneur John Cooper ne semblent trop s'en préoccuper.

Stamkos, qui a totalisé 43 buts en saison régulière, a obtenu un but et sept passes en 11 matchs éliminatoires avant le 5e match de la série demi-finale de l'Association Est contre le Canadien de Montréal, samedi.

Il semblait avoir retrouvé sa touche lors du deuxième match à Montréal avec un but et deux mentions d'aide dans une victoire de 6-2. Mais il n'a même pas obtenu un tir en deux matchs à domicile.

«J'aimerais avoir un peu plus d'occasions, a-t-il convenu. Mais nous avons trouvé des façons de gagner les matchs et c'est ce qui importe le plus à ce moment de l'année. Je ne pense pas que ce soit un manque d'effort ou quelque chose comme ça.

«Je ne suis pas frustré. Je suis excité. Nous sommes en deuxième ronde des séries éliminatoires. Je suis enthousiaste d'avoir l'occasion de participer à chaque match et d'essayer d'aider notre équipe à l'emporter.»

Cooper estime que ce n'est qu'une question de temps avant que son capitaine connaisse un autre gros match.

«C'est plutôt rare qu'il passe deux matchs sans obtenir un tir mais, comme je l'ai déjà dit, Stammer fait beaucoup de bonnes choses.

«C'est seulement qu'on s'attend à des buts de sa part et lorsqu'ils ne viennent pas, tout le monde sonne l'alarme mais ça ne devrait pas car il fait beaucoup pour nous.»

Le Lightning tente de rebondir après avoir subi une défaite de 6-2 à domicile, jeudi, au cours de laquelle l'équipe a retiré le gardien Ben Bishop après avoir alloué trois buts sur 14 tirs.

Après coup, le défenseur P.K. Subban du Canadien a déclaré que le réveil offensif de l'équipe était prévisible et que Bishop était «assis sur un fer à cheval».

Cette déclaration a fait sourire le gardien.

«Eh bien, P.K., P.K., vous savez, a-t-il réagi. Nous ne sommes pas inquiets à ce sujet.

«Nous n'avons pas connu notre meilleur, jeudi. Nous avons regardé la vidéo. Nous savons que nous n'avons pas bien joué. Nous allons donc nous présenter, jouer notre match, pratiquer notre système pendant 60 minutes et se soucier de nous.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer