Mike Babcock peut discuter avec d'autres équipes

Toute équipe qui voudra discuter avec Mike Babcock... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Toute équipe qui voudra discuter avec Mike Babcock devra signer un document qui stipule qu'elle accordera aux Red Wings un choix de troisième ronde lors des trois prochains repêchages si jamais il se joint à elle.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Noah Trister
Associated Press
Detroit

Mike Babcock peut sonder le terrain. Les Red Wings de Detroit ont indiqué qu'ils avaient donné la permission à l'entraîneur-chef hautement convoité de discuter avec d'autres équipes. Le contrat de Babcock arrivera à échéance après la finale de la Coupe Stanley.

Le directeur général des Red Wings Ken Holland a déclaré que même si techniquement l'équipe détient l'exclusivité des droits de négociation avec Babcock jusqu'à la fin du mois de juin, ce n'était pas dans le meilleur intérêt des parties d'attendre aussi longtemps.

«Je veux que Mike reste ici si Mike veut rester ici, a déclaré Holland. Ç'a toujours été mon attitude envers les joueurs.»

Il a cependant répété que Babcock avait mérité le droit d'étudier les options qui s'offraient à lui aux quatre coins de la ligue. Holland a du même souffle laissé entendre que toute équipe qui voudra discuter avec Babcock devra d'abord signer un document qui stipule qu'elle accordera aux Red Wings un choix de troisième ronde lors des trois prochains repêchages si jamais l'ex-membre des Redmen de l'Université McGill se joint à elle.

«Dans le meilleur intérêt de Mike, afin qu'il sache si nous représentons sa meilleure option, si une équipe appelle pour obtenir notre permission, alors nous la lui donnerons», a mentionné Holland, qui se rendra au Championnat du monde de hockey en République tchèque ce week-end. Babcock y assistera également au cours du week-end, séparément.

Babcock aura donc un portrait plus précis des options qui se présentent à lui.

Les Maple Leafs de Toronto, les Flyers de Philadelphie, les Sabres de Buffalo et les Sharks de San Jose n'ont pas d'entraîneur en ce moment. Les Oilers d'Edmonton, qui détiennent le premier choix lors du prochain repêchage, pourraient aussi devenir une option s'ils décident de ne pas conserver les services de l'entraîneur par intérim Todd Nelson.

Une personne au fait du processus d'embauche des Sabres a révélé à l'Associated Press que l'équipe était intéressée à rencontrer Babcock maintenant qu'il est disponible. Cette personne a requis l'anonymat puisque les Sabres ont refusé de commenter le processus d'embauche du remplaçant de Ted Nolan, qui a été congédié le mois dernier.

Elle a aussi refusé de préciser à quel moment les Sabres présenteront une demande formelle aux Red Wings, mais a noté que la rencontre pourrait avoir lieu au cours du week-end au Championnat du monde de hockey en République tchèque.

Babcock a des affinités avec le directeur général des Sabres Tim Murray, puisqu'ils étaient ensemble à Anaheim en 2002. Babcock a dirigé les Ducks de 2002 à 2004, à l'époque où Murray était le directeur du personnel sportif de l'équipe, et les a menés à la finale de la Coupe Stanley en 2003.

Parmi les autres candidats au poste chez les Sabres se trouvent l'ex-entraîneur des Sharks Todd McLellan et l'ex-défenseur de la LNH Luke Richardson, qui a passé les trois dernières campagnes à diriger le club-école des Sénateurs d'Ottawa à Binghamton.

Babcock a dirigé les Red Wings pendant 10 ans, les menant à la conquête de la coupe Stanley en 2008 et à une participation à la finale la saison suivante. Cependant, les Red Wings n'ont pu franchir le premier tour pour la troisième fois en quatre ans cette saison.

Babcock a compilé une fiche de 527-285-119, assortie de 19 matchs nuls, en 12 saisons dans la LNH. Il a aussi présenté un dossier de 82-62 en carrière en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer